Search
vendredi 24 nov 2017
  • :
  • :

Au lycée Georges-Baumont, une « cordée de la réussite » renouvelée pour 3 ans.

Cordée_de_la_réussite_01Sous le nom de « cordée de la réussite », on trouve une action de partenariat entre divers établissements scolaires déodatiens, mais pas uniquement, où l’un d’eux est désigné « tête de cordée » et les autres « sources ». L’objectif est double : promouvoir l’égalité des chances mais aussi la réussite des jeunes face à l’entrée dans l’enseignement supérieur, particulièrement dans les filières dites d’excellence. Pour se faire, dès le collège les élèves sont amenés à réflechir à leurs possibles orientations professionnelles, ainsi qu’aux études supérieures envisagées. Une initiative qui prend la forme de diverses actions dites « structurantes », c’est à dire du tutorat, de l’accompagnement pédagogique et scolaire, une ouverture culturelle, et des actions avec le monde de l’entreprise et de l’enseignement supérieur, permettant notamment la constitution de réseaux de solidarité entre les divers niveaux d’enseignement.

La « Cordée de la réussite » est animée localement par des étudiants du lycée Baumont, de l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges ainsi que de l’InSIC (Institut Supérieur d’Ingénierie de la Conception), avec la volonté toute particulière de changer le regard et de balayer les a-priori que certaines élèves nourrissent à l’égard de certaines écoles, filières ou métiers. Un dispositif tourné en direction des établissements de zones urbaines populaires, financé par le Ministère de la Ville, dont les crédits sont gérés par l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et par une enveloppe déléguées aux Recteurs d’Académies.

Le lycée Georges-Baumont est donc la « tête de cordée » depuis maintenant 3 années, rejoint récemment par l’IUT et l’InSIC. Les établissements « sources » sont actuellement au nombre de 6 : les 2 lycées déodatiens Jules-Ferry et Jean-Baptiste-Jacques-Augustin, les collèges Vautrin-Lud et Joseph-Julien-Souhait, également déodatiens, mais aussi les collèges André-Malraux de Senones et Louis-Pasteur de Raon-l’Etape. Un partenariat qui a été renouvelé pour 3 ans, le vendredi 4 juillet, dans les locaux de Georges-Baumont, où étaient présents notamment le Préfet des Vosges Gilbert Payet, venu signer la nouvelle convention, le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence et 2 de ses adjoints, Françoise Legrand et Nicolas Blosse, ainsi que les dirigeants des établissements scolaires membres de cette « cordée de la réussite », qui a pris le nom « d’Avenir des possibles. » Une initiative que la Ministre de la Ville souhaite par ailleurs développer dans le futur.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *