Search
vendredi 17 nov 2017
  • :
  • :

Le prix Charles Aubert attribué à Christian Pierret, président-fondateur du FIG.

Décerné par les membres de l’Académie des sciences morales et politiques, le prix Charles Aubert récompense chaque année une personne au service des Sciences Humaines. Cette année, ce sont 2 personnes, nommément Christian Pierret, président-fondateur du Festival International de Géographie et ancien maire de Saint-Dié-des-Vosges, ainsi que Francis Chevrier, à l’origine des Rendez-vous de l’Histoire de la ville de Blois, qui fut par ailleurs directeur du FIG durant plusieurs années, qui se sont vus attribuer la récompense à l’unanimité, il y a environ 3 semaines de cela. Un prix à l’initiative de Jean-Robert Pitte, géographe de rénom, président entre autres de la Société de Géographie, qui cette année « récompense 2 metteurs en scène de la recherche scientifique » selon ses mots. 2 lauréats cette année, soulignant d’autant plus le lien indissociable existant entre ces 2 disciplines des Sciences Humaines que sont l’Histoire et la Géographie. De plus, il est à noter que les Rendez-vous de l’Histoire ont eu le FIG comme inspiration première.

Une récompense accueillie avec enthousiasme par Christian Pierret, qui voit en elle une reconnaissance de la portée mondiale du FIG et des 25 années de travail accomplies par tous les acteurs du festival. Il a également tenu à saluer les géographes, ceux de l’Histoire, tels Vautrin Lud ou Martin Waldseemuller, l’homme qui impulsa la première carte du Nouveau Monde baptisée « America », en 1507, mais aussi ceux du présent, comme Louis Marrou, l’actuel président de l’ADFIG. Un événement culturel déodatien incontournable, que le président-fondateur a qualifié de « liaison intime entre la recherche de haute qualité et le grand public », proposant à la fois des conférences très pointues, animées par des intervenants des plus compétents sur leurs sujets respectifs, tout en restant accessible à tous, évitant ainsi l’écueil de l’élitisme, via notamment le salon du livre, l’allée de la gastronomie, les animations de rue ou les représentations musicales… Enfin, il a tenu à souligner que malgré son départ de la mairie de Saint-Dié-des-Vosges, le FIG continue, le présent maire de la ville David Valence étant lui aussi conscient de la portée du festival et de l’attachement des Déodatiens à son égard. Une volonté commune, malgré de grandes divergences politiques, que Christian Pierret voit comme « une consacration de la nature rassembleuse du FIG et de la Géographie à Saint-Dié-des-Vosges, par ailleurs l’une des forces de la ville ». Une cérémonie officielle sera organisée à l’automne prochain en l’honneur des primés, dans les locaux de l’Académie.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *