Search
mercredi 20 sept 2017
  • :
  • :

Deux changements d’importance concernant le stationnement déodatien.

La nouvelle équipe municipale déodatienne, emmenée par le maire David Valence, a pris 2 décisions d’envergure au sujet du stationnement à Saint-Dié-des-Vosges à l’approche de la rentrée. Premièrement, le stationnement gratuit en vigueur chaque samedi après-midi à partir de 15h mis en place cet été, que nous vous avions présentés en juin dernier (à lire ici), et qui concerne tous les emplacements payants de la ville, est désormais permanent. Un choix justifié par les retours très majoritairement positifs à l’encontre de ce dispositif, notamment des commerçants, dans une logique aussi bien de redynamisation du centre-ville et ainsi rendre ce dernier et la ville d’une manière générale plus attractifs, que de casser l’image de « ville chère » dont pâtit Saint-Dié-des-Vosges. Il ne faut cependant pas croire que la municipalité souhaite remettre la voiture au centre de la ville, ce n’est pas le cas, le projet de développer les pistes cyclables est par ailleurs toujours d’actualité, tout comme il ne faut pas systématiquement mettre en opposition piéton/vélo d’un côté et véhicules motorisés de l’autre. Mais en sachant que Saint-Dié-des-Vosges est une ville où la circulation est relativement fluide, d’autant plus que cette mesure de stationnement n’a pas engendrée d’engorgement cet été, il a été décidé de la pérénniser. Une décision mûrement réflechie par le maire ainsi qu’une partie de son équipe, particulièrement Bruno Toussaint, Claude Kiener, Patrick Zanchetta, Marie-José Loudig et François Fichter, jugée bonne pour l’image de la ville et le commerce.

Cliquer pour agrandir.

La seconde mesure étudiée par ces derniers et aujourd’hui entérinée sera la gratuité permanente d’un certain nombre de places de parking, 303 au total, qui jusqu’à maintenant étaient payantes, à compter du 1er septembre prochain, soit une dizaine de jours. L’objectif avoué et la motivation principale derrière cette seconde décision est la redynamisation de certains secteurs de la ville, plus précisément la place Stanislas, la rue de la Prairie ainsi que la rive gauche déodatienne. Concrètement, ce sont 5 points actuellement payants qui deviendront gratuits, que vous retrouverez sur le plan attenant à ce paragraphe (les places concernées y sont représentées en vert) : la Place de la Faïencerie, en face de l’Espace François-Mitterand, la rue du Maréchal Foch, la Place du Point du Jour au bout de la rue Dauphine à l’intersection avec la rue des Jardins, le parking rue de la Prairie et la place de l’Europe, qui se situe derrière la mairie qui était déjà partiellement gratuite et qui le deviendra donc définitivement, mais dont le stationnement sera limité à une durée de 48h, afin d’éviter les « voitures tampons ». Un stationnement payant déodatien mis en place par l’ancienne équipe municipale jugé trop dissuasif par David Valence, souhaitant, via ces 303 nouvelles places gratuites, que les gens, Déodatiens ou non, prendront plus le temps de flâner au centre ville et par la même occasion de profiter de ses nombreux commerces. Certains argueront que cette nouvelle gratuité occasionnera un manque à gagner important pour la ville, surtout au vu de sa situation économique délicate, mais le maire assure que ces places ne rapportaient de toute manière pas une somme substantielle, de l’ordre de 7600 euros par an, sachant qu’un seul horodateur coûte 10 000 euros. Des horodateurs en ces emplacements qui resteront utiles, puisqu’ils fourniront de précieuses pièces de rechange aux autres toujours en service au sein de la ville. 2 changements qui ne seront pas isolés puisqu’ils s’inscrivent dans un processus global visant à rendre à nouveau attractif le centre ville déodatien.




Une réaction sur “Deux changements d’importance concernant le stationnement déodatien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *