Search
mardi 25 juillet 2017
  • :
  • :

Premier contact avec le centre hospitalier déodatien pour la délégation chinoise de Changzhi.

Ce lundi 11 août 2014 marque le début effectif de la coopération entre les hôpitaux des villes de Saint-Dié-des-Vosges et de Changzhi, située dans la partie est de la Chine. Une déclaration d’intention de coopération qui a été officialisée en juillet 2013, année où l’invité d’honneur du Festival International de Géographie, le 24ème, était justement la Chine. L’objectif de cette entente est d’augmenter « la compréhension entre les deux peuples et de tisser des liens d’amitiés entre ceux-ci, au travers d’initiatives, d’échanges, en particulier dans les domaines économiques, culturel, éducatif, touristique, de la santé et du handicap. » De fait, messieurs le Président du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges et le Directeur de l’Hôpital de Changzhi ont signé une déclaration d’intention d’échanges. En conséquence, l’hôpital Saint-Charles accueille depuis hier 2 praticiens chinois du Second Hôpital Populaire de Changzhi pour une durée de 2 mois, nommément les docteurs Xiao Dong Li, chef du service de chirurgie orthopédique et Hao Jun Zou, chef de service adjoint du service de chirurgie générale.

La délégation chinoise, composée de 4 personnes, où se trouvait aux côtés des 2 docteurs pré-cités Tai Shan Geng, directeur adjoint du Second Hôpital Populaire de Changzhi et Lu Zhang, interpète du bureau des affaires étrangères de la ville de Changzhi, a été reçue hier matin vers 10h15 par Mathieu Rocher, actuel directeur du Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges, avec à ses côtés l’équipe de direction de l’établissement. C’est autour d’un petit déjeuner « à la française » concocté par le personnel de restauration de l’hôpital, composé de café, brioches, gâteaux et autres jus d’oranges, avec des inscriptions en mandarin afin que les invités puisse s’y retrouver, que les présentations ont eu lieu. Grâce au travail de l’interprète chinoise, la communication entre les 2 parties fut possible sans grande difficulté, et prit la forme d’un échange d’informations sur les 2 villes et les 2 hôpitaux. Changzhi est donc une ville industrielle de plus de 3 millions d’habitants, 3 080 000 pour être précis, est vieille de plus de 4 000 ans et se trouve à environ 1 heure d’avion de Pékin. Le Second Hôpital Populaire de Changzhi, l’un des 4 que comporte la ville, représente 30 000 hospitalisations annuelles pour 1 000 lits, employant 1 300 personnes au total dont 400 médecins et 600 infirmières et aides soignantes. Il est spécialisé dans l’orthopédie et la dermatologie, avec 240 lits pour chacun de ces services. Des chiffres dont le Centre Hospitalier Saint-Charles n’a pas à rougir, puisque bien qu’implanté dans une ville bien plus modeste d’environ 22 000 habitants, il dessert une population de 100 000 habitants, dispose de 460 lits, est fort d’un personnel soignant de 80 médecins et 600 infirmières et aides soignantes, et emploie au total 1 000 personnes.

Les présentations terminées, c’est un peu avant 11h qu’eut lieu la visite détaillée de l’établissement, commentée par monsieur Rocher, service par service : kinésithérapie, réadaptation cardiovasculaire, pédiatrie, chirurgie orthopédique, laboratoire, etc… Une visite riche en détails sur les spécificités du Centre Hospitalier déodatien, notamment le nettoyage des chambres à la vapeur, seul hôpital de la région à procéder ainsi, où la délégation chinoise s’est montrée avide de questions et semblait séduite par les caracteristiques de l’hôpital, aussi bien de ses équipements que de sa configuration. Une matinée fructueuse qui s’est terminée autour d’un bon repas proposé par le cuisinier en chef du Centre Hospitalier Pascal Munier et son équipe, composé entre autres de gourmandise de blanc de volaille en chemise accompagné de sa sauce au riesling. Une convention entre l’établissement déodatien et son homologue chinois sera signée ce matin même à l’Hôtel de Ville de Saint-Dié-des-Vosges.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *