Search
dimanche 17 déc 2017
  • :
  • :

Gantois : 120 ans de savoir-faire au service de l’industrie.

image_pdfimage_print

Située au 25 rue des 4 Frères Mougeotte à Saint-Dié-des-Vosges, l’entreprise Gantois, où Gantois Industries depuis 2011, vient de fêter ses 120 années d’existence. L’occasion a été d’ouvrir ses portes durant 3 journées la semaine dernière, du 24 au 26 septembre, et de procéder à une présentation de l’entreprise – dans les locaux de la Nef – ainsi qu’à une visite de l’usine, en présence d’un certain nombre d’élus, parmi lesquels le maire David Valence, accompagné de son directeur de cabinet Patrick Schmitt, de son premier adjoint Bruno Toussaint et de l’adjointe au maire Claude Kiener, le député de la seconde circonscription des Vosges Gérard Cherpion et Roland Bédel, conseiller général des Vosges. Une visite de l’entreprise emblématique du paysage industriel déodatien – reconnaissable entre toutes en partie grâce à son logo représentant un rhinocéros – qui ne s’est pas limitée à une stricte tournée dans les ateliers de l’usine, puisqu’elle s’est également attardée sur son historique, avec des explications détaillées fournies par Daniel Grandidier, ancien conservateur du musée Pierre-Noël.

Après des années 2000 pour le moins compliquées, où son activité était en déclin, l’entreprise a su rebondir après le démantelement des métiers en 2011, entraînant l’arrivée d’une nouvelle équipe et son changement de dénomination. Elle emploie à l’heure actuelle 240 personnes et se spécialise dans divers domaines d’activités, tels les métaux tissés et perforés. Soutenue par la société « Filtres Guerin », actionnaire majoritaire, Gantois Industries est au fait des enjeux du secteur industriel français, qui évolua grandement ces 20 dernières années. Franck Drouault et Stéphane Lefort, respectivement président directeur général et directeur général adjoint, assurent par ailleurs que l’entreprise a désormais retrouvé la confiance de ses clients, synonyme d’une reprise des commandes. Pour y parvenir, elle s’est appuyée sur 3 axes majeurs : l’excellence du personnel, avec notamment un travail de diagnostic en amont lors des années 2012 et 2013, réalisé avec l’aide de l’AFPI et l’AFPA de Sainte-Marguerite, afin de répertorier les compétences des salariés; l’excellence industrielle, avec pas moins de 4,5% du chiffre d’affaires investis dans la recherche et le développement et l’amélioration des méthodes de production; le développement des techniques commerciales, crucial pour obtenir de nouveaux marchés. Gantois Industries, qui travaille avec 4500 clients par an, réalise un chiffre d’affaire annuel estimé à 30 millions d’euros, dont 15% via des exportations. De plus, l’entreprise a vu son activité progresser d’environ 13% en 2013, un fait remarquable au vu de la conjoncture actuelle.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *