Search
vendredi 15 déc 2017
  • :
  • :

Taintrux : la stèle en hommage au capitaine Blanchard et ses hommes désormais désenclavée.

image_pdfimage_print
De gauche à droite : Jacques Durner, Pierre Chachay, Jean-Luc Dieudonné, Henri Lyonnet.

La stèle érigée à la mémoire du capitaine d’artillerie Blanchard et ses artilleurs marque l’emplacement où l’avancée des troupes allemandes furent stoppées à Taintrux lors de la Grande Guerre, en septembre 1914. L’officier et ses canoniers étaient postés sur une position surplombant l’actuel monument et firent déferler sur les cavaliers germaniques une véritable pluie d’obus tirés par les canons d’artillerie. Par ailleurs, un véritable cimetière des chevaux montés alors par les Allemands s’est longtemps trouvé en cet endroit, témoin de l’action du capitaine Blanchard. Une stèle marquée des inscriptions suivantes : « A la mémoire du capitaine Maurice Blanchard et de ses canoniers Rostagnat Drevard Maire / Ces Braves du 54e d’Artillerie ici sont morts pour la France le 4 septembre 1914 / Là s’arrêta l’invasion […] en 1914 » Cette dernière phrase a été censurée par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale, puisqu’ils en effacèrent une partie, la version originale étant « Là s’arrêta l’invasion des barbares en 1914 ».

Cette stèle était malheureusement enclavée depuis des années, avec une clôture qui empêchait notamment d’en faire le tour, car le propriétaire du terrain attenant ne souhaitait pas céder une partie de sa propriété à la commune de Taintrux. C’est désormais de l’histoire ancienne, puisqu’elle est désormais et depuis peu désenclavée. Un désenclavement dont se sont félicités hier matin Jean-Luc Dieudonné, maire de Taintrux, Pierre Chachay, premier adjoint, Henri Lyonnet, troisième adjoint et Jacques Durner, président de la société « L’Artillerie » depuis 1972, d’autant plus qu’une solution fut trouvée sans polémique, grâce à la diplomatie de la nouvelle municipalité et des riverains. Ils ont par ailleurs tenu à remercier Jacky Demange, propriétaire du terrain qui a consenti à céder 61 m² à la commune, qui s’est empressée de retirer l’ancienne clôture, puis de réaménager la plateforme, la section locale du Souvenir Français s’est quant à elle occupée de repeindre une partie du monument. L’installation d’une petite haie d’arbustes au printemps prochain est également prévue. L’hommage au capitaine Blanchard et ses artilleurs, qui a d’ordinaire lieu au mois de septembre, se tiendra en cette année de centenaire des événements le samedi 11 octobre 2014 à partir de 11h, au lieudit Rougiville face à la stèle. Une manifestation organisée conjointement par le Souvenir Français, comité de Saint-Dié-des-Vosges, section de Taintrux, et la Société l’Artillerie de Saint-Dié-des-Vosges.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *