Search
jeudi 24 août 2017
  • :
  • :

Un 51e anniversaire du Club de Rugby déodatien riche en émotions.

C’est aujourd’hui, en ce samedi de septembre ensoleillé, que le club de rugby de Saint-Dié-des-Vosges organisait sa 51ème fête annuelle. Pour l’occasion, les petits plats étaient mis dans les grands, d’autant plus que le cinquantenaire n’avait pas eu lieu l’an passé, faute à des problèmes internes. Le premier entraînement du club remonte au 3 mars 1963, où 26 étaient alors présents au stade des Tuileries. Le 5 mai suivant marqua le réel commencement du rugby à Saint-Dié-des-Vosges. Au cours de ce demi-siècle, le club fut sacré champion d’Alsace-Lorraine à 13 reprises et a connu pas moins de 10 présidents, dont les illustres messieurs Pierre Pébay et Yves Laffitte. Une longévité remarquable en cette terre déodatienne, plutôt fervente de football. L’actuel président, Claude Gamp, a par ailleurs rappelé que comme toutes associations, le club a connu au cours de sa désormais longue histoire des hauts et des bas, notamment ces 2 dernières années, mais qu’il est désormais prêt à rebondir, ajoutant avec humour préférer de toute manière le chiffre 51 au chiffre 50, puisqu’associé au pastis, l’une des boissons favorites des fameuses 3ème mi-temps caractéristiques de ce sport. Il a de plus tenu à remercier la nouvelle équipe municipale pour son soutien, avec notamment la pose de 4 poteaux d’éclairages déjà disponibles auparavant mais jamais installés. Pour cette saison, le club est fort de 80 adhérents pour l’école de rugby, de 42 séniors licenciés, de 23 dirigeants et de 2 éducateurs.

Claude Gamp, l’actuel président du club, aux côtés de Marie-José Loudig.

Cette grande fête, qui se tient d’ordinaire aux alentours du 15 juin, se distingue cette année sur un certain nombre d’aspects. Outre le vide-grenier attenant au terrain de rugby, qui était ouvert aux chineurs dès 7h, l’occasion a été sur les coups de 11h de procéder à l’inauguration, par le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence, de la tribune Raymond Loudig, un homme qui marqua le club de son empreinte et dont l’énorme investissement a été salué ce matin, puisqu’il le présida durant plus de 20 années, de 1969 à 1992. Aux côtés du premier magistrat se trouvaient pas moins de 6 des 11 adjoints de son équipe municipale : Nicolas Blosse, Marc Frison-Roche, Françoise Legrand, Caroline Privat, Patrick Zanchetta, et bien entendu Marie-José Loudig, l’épouse de feu Raymond Loudig, qui s’est par ailleurs montrée très émue. C’est sous la tribune nouvellement baptisée qu’a ensuite été inauguré le club-house René Amouroux, et qu’ont été récompensés 5 rugbymen par un diplôme, remis des mains du maire. La matinée s’est terminée par un grand pot de l’amitié, qui n’était cependant pas synonyme de la fin des festivités, puisqu’elles se sont prolongées toute la journée, avec entre autre la présence de l’infatigable association de l’Ecole des Nez Rouges.

J.J.




Une réaction sur “Un 51e anniversaire du Club de Rugby déodatien riche en émotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *