Search
mardi 12 déc 2017
  • :
  • :

Un poignant hommage à Marcel et Georges Folmard.

image_pdfimage_print

Le traditionnel hommage rendu à Marcel et Georges Folmard, respectivement père et fils aîné, s’est tenu route du Pair au sein de la commune de Saulcy-sur-Meurthe samedi dernier, soit le 6 septembre 2014. Le 3 septembre 1944, il y a tout juste plus de 70 ans, Marcel Folmard fut arrêté et emmené au siège local de la Gestapo, située alors à Saint-Dié-des-Vosges, où il fut ensuite horriblement torturé puis traîné vivant pas un cheval… Son fils aîné, Georges Folmard, réfractaire au STO (Service du Travail Obligatoire) s’est quant à lui engagé dans le maquis de Belfort où il s’y distingua, puisqu’il devint Lieutenant dans les FFI (Forces Françaises Libres). Il est fait prisonnier le 21 septembre 1944, puis fut déporté au camp de redressement de Schirmeck (Sicherunslager Vorbruck-Schirmeck), destiné aux réfractaires de l’ordre nazi. Il passa ensuite par de nombreux camps de concentration : Dachau, Blechammer sur Oder, Auschwitz-Birkenau, Gross-Rosen… En février 1945, âgé de seulement 22 ans, il mourra d’épuisement sur le bord du chemin, lors d’une « marche de la mort », lorsque les Allemands évacuaient à la hâte les camps de concentration et d’extermination afin de fuir l’Armée Rouge. Des marches forcées où un grand nombre de prisonniers éreintés décédèrent, qui étaient déjà très affaiblis par le travail, les privations et la maladie.

Un hommage auquel participait notamment le maire de Saulcy-sur-Meurthe Jacques Jallais, le maire de Saint-Dié-des-Vosges et président de la Communauté de Communes des Vallées de la Haute-Meurthe David Valence, le député de la seconde circonscription des Vosges Gérard Cherpion et de nombreux élus locaux. A leurs côtés se trouvaient de nombreux représentants d’associations patriotiques et d’anciens combattants, mais également des membres de la CGT, des sapeurs-pompiers, ainsi que Odette Clairboux, née Folmard, fille et soeur de Marcel et Georges Folmard. Les dépôts de gerbe autour de la stèle érigée en leur mémoire se sont succédées en cette matinée de recueillement, qui s’est conclue par un traditionnel verre de l’amitié.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *