Search
mercredi 23 août 2017
  • :
  • :

FIG – Félicitations à Anne Buttimer, Jean-Baptiste Fretigny et Antoine de Baecque !

Anne Buttimer, lauréate du prix Vautrin Lud 2014, aux côtés de Christian Pierret.

Ce matin, c’est dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville que 3 prix ont récompensés la contribution de leurs récipiendaires envers la Géographie. Des prix mettant à l’honneur des chercheurs confirmés sans toutefois négliger les jeunes chercheurs de même que les non chercheurs. Le plus prestigieux d’entre eux, le prix Vautrin Lud – la plus haute récompense décernée dans le domaine de la géographie, considéré comme un Prix Nobel géographique et parrainé par la Lyonnaise des eaux – a été décerné cette année à Anne Buttimer. L’Irlandaise d’origine, entre autres professeur émérite à l’University College Dublin et présidente de l’UGI (Union Géographique Internationale) de 2000 à 2004, a reçu le prix Vautrin Lud à l’unanimité du jury. Lors de la cérémonie de remise du prix, Christian Pierret a salué l’engagement, la compétence et la connaissance de cette géographe de renommé mondiale, une fidèle du FIG, puisqu’elle s’y est rendue à une vingtaine de reprises. Un festival qui selon ses mots « réchauffe la passion pour notre discipline ». C’est émue jusqu’aux larmes qu’elle a reçue cette distinction couronnant des décennies de travail et de dévotion au service de la Géographie.

Jean-Baptiste Fretigny recevant sa médaille d’or des mains des adjointes Dominique Chobaut et Marie-José Loudig.

Jean-Baptiste Fretigny est quant à lui lauréat du prix de la thèse CNFG (Comité National Français de Géographie), composé d’un jury de 13 personnes qui récompense 3 docteurs chaque année, depuis 2003. Le jeune docteur, issu de l’Université Paris 1, s’est illustré pour son travail de recherche intitulé « Mobilités à l’épreuve des aéroports : les cas de Paris Roissy-Charles-De-Gaulle, Amsterdam Schipol, Francfort-sur-le-Main et Dubai International ».

Antoine de Baecque, à gauche, s’est illustré pour son ouvrage relatant sa traversée du GR5.

Enfin, c’est l’historien Antoine de Baecque qui s’est vu vu remettre le prix Ptolémée, parrainé par Orange, qui est un prix de vulgarisation – c’est à dire qu’il récompense des ouvrages non scientifiques – avec son ouvrage « La traversée des Alpes – Essai d’histoire marchée », publié le 20 mars 2014 aux Editions Gallimard. L’auteur y raconte sa traversée du mythique GR5 – long de 650 kilomètres – avec un sac de 17 kilos sur le dos. Félicitations aux 3 lauréats pour leur travail au service de la Géographie !

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *