Search
lundi 11 déc 2017
  • :
  • :

Une semaine qui avait assurément du goût au lycée Georges-Baumont !

image_pdfimage_print
Le chef de cuisine Jean-Marc Couthier (à droite) aux côtés de Jean-Luc, membre de l’équipe de restauration.

La 25ème « semaine du goût », une manifestation nationale sous le haut patronage des ministères de l’Education Nationale et de l’Agriculture, se tenait en cette semaine de mi-octobre, du 13 au 19. A Saint-Dié-des-Vosges, divers établissements et structures ont marqué le coup, tels que KAFE MPES du quartier Kellermann, où les pommes n’ont désormais plus de secrets pour les jeunes qui ont rendus visite à Mathieu Bordage et Jean-Michel Rey (voir ici), mais également les collèges et lycées de la ville, via leurs services de restauration respectifs. C’est très précisément le cas au lycée Georges-Baumont, puisqu’à cette occasion les 8 employés officiant dans les cuisines – très bien équipées au demeurant – ont concocté de bons petits plats pour les nombreux élèves qui viennent manger au réfectoire matin, midi et soir. Bien entendu, une attention toute particulière a été portée sur le repas du midi – où pas moins de 1100 couverts sont servis quotidiennement – avec un thème défini pour chacun des 5 jours de cette semaine du goût.

80 kg de semoules ont été préparés spécifiquement pour le repas « oriental » servi ce vendredi midi.

Hier, les élèves de Baumont, mais également de Vautrin-Lud, de l’IUT et de BTS – car ce service de restauration collective est agrée CROUS – ont eu droit à un repas « oriental », avec au menu boulettes de viande au Curry, tajines de légumes, accras de morue, semoule aux raisins… le tout cuisiné par le personnel. En effet, tous les repas sont préparés sur place juste avant d’être servis, et ce tous les jours de l’année, dans un souci de proposer des repas équilibrés d’une bonne qualité gustative, tout en restant à l’écoute des élèves et de la commission du goût. Une préoccupation de tous les instants pour le chef de cuisine Jean-Marc Couthier, de toute son équipe qu’il a par ailleurs tenu à saluer pour son investissement, de Rachel Sister, responsable de la gestion d’inventaire et de Mireille Bloch, gestionnaire. Par exemple, il a été proposé ce jeudi midi 900 escalopes au Parmesan, panées à la main par le personnel ! Enfin, il faut savoir que l’intégralité de la viande de boeuf servie provient de Lorraine et la volaille d’Alsace, avec une traçabilité irréprochable.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *