Search
vendredi 18 août 2017
  • :
  • :

Depuis ce mercredi, le Saint-Dié d’autrefois côtoie celui d’aujourd’hui.

Les manifestations du 70ème anniversaire de la Libération de Saint-Dié-des-Vosges débuteront officiellement après demain, soit vendredi 21 novembre 2014, avec le dévoilement de « La supplique de Saint-Dié en 1944 » du peintre déodatien Robert George (présentation de ce 70ème anniversaire à retrouver ici). Parmi les animations prévues lors du week-end, la municipalité proposera une exposition pour le moins originale, puisqu’elle aura lieu au sein même de la rue Thiers ! Elle consistera en huit panneaux recto-verso qui afficheront pour chacun d’entre eux deux images de la ville après sa destruction opérée par l’armée allemande à la mi-novembre 1944. Des images grands formats imprimées sur des bâches par la société déodatienne Plus 6, fruit d’une sélection collégiale entre différents services de la Ville, dont l’objectif est d’offrir aux Déodatiens une vision de Saint-Dié au lendemain de la guerre. Une exposition qui sera visible dès aujourd’hui, puisque neuf employés des services techniques de la Ville s’activent depuis tôt ce matin – bien avant le lever du jour – pour installer ces seize visuels sur les panneaux prévus à cet effet répartis tout du long de l’artère principale de la ville, sous l’égide de Gérard Laxenaire, directeur adjoint des services Techniques, et du coordinateur événementiel et technique au sein desdits services Patrice Gassmann.

Elle est complétée par une seconde exposition, intitulée « Saint-Dié, avant-après », se composant quant à elle de dix panneaux installés à divers endroits clés de la ville, tels que le quai Pastourelle, la sous-préfecture ou le cloître de la cathédrale, proposant quant à eux une photo des lieux où ils se trouvent aussi bien avant leur destruction qu’après, offrant ainsi une triple vision de ces endroits. Installée également aujourd’hui, elle sera commentée à deux reprises ce week-end par le président de la Société Philomatique Vosgienne Jean-Claude Fombaron, respectivement samedi après-midi à 15h30 et dimanche matin à partir de 9h. Deux initiatives qui constituent là de bons moyens de découvrir Saint-Dié-des-Vosges sous d’autres visages et de se souvenir de ce qu’elle a été autrefois.

J.J.




2 réactions sur “Depuis ce mercredi, le Saint-Dié d’autrefois côtoie celui d’aujourd’hui.

  1. FROMMER Jean-Loup

    A L’attention de l’auteur de l’article « Il y a 70 ans Saint-Dié-des-Vosges brûlait encore … » signé J.J.

    Il est des erreurs historiques, il fallait intituler votre article:

    « Il y a 70 ans Saint-Dié brûlait encore … »

    car ce n’est qu’en 1999 que la ville pris l’appellation de « Saint-Dié-des-Vosges ».

    répondre
  2. FROMMER Jean-Loup

    car ce n’est qu’en 1999 que la ville pris l’appellation de « Saint-Dié-des-Vosges ».

    merci de rectifier par:

    car ce n’est qu’en 1999 que la ville prit l’appellation de « Saint-Dié-des-Vosges ».

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *