Search
samedi 16 déc 2017
  • :
  • :

Hommage des élus du groupe Union Pour Saint-Dié aux anciens maires.

image_pdfimage_print

C’est hier, samedi 1er novembre et jour de la Toussaint, que fidèles à la tradition les élus du groupe d’opposition Union Pour Saint-Dié se sont recueillis sur les tombes des anciens maires de la ville de Saint-Dié-des-Vosges ayant été en fonction après la Seconde Guerre mondiale, situées dans les 2 cimetières déodatiens. Au cimetière de la rive droite, il s’agit de Pierre Evrat (1945), Jean Mansuy (1947-1965), Pierre Noël (1965-1977), tandis qu’au cimetière de Foucharupt reposent Gaston Colnat (1945-1947) et Robert Bernard (1997-2001), dont les cendres ont été déposés au sein du Jardin du Souvenir. Les élus d’Union Pour Saint-Dié se sont également rendus sur la tombe de Jules Ferry ainsi qu’aux monuments du Souvenir Français des 2 cimetières.

J.J.




5 réactions sur “Hommage des élus du groupe Union Pour Saint-Dié aux anciens maires.

  1. Yvon

    @Piero : Ce qui est pitoyable, de votre part, c’est de vouloir polémiquer sur un tel jour de recueillement et de paix. Cet hommage des élus aux maires défunts a lieu tous les ans depuis de nombreuses années. C’est devenu une tradition républicaine : merci de la respecter.

    répondre
    1. Piero Aldobrandi

      La municipalité avait prévu de rendre cet hommage, comme chaque année. Vouloir organiser une contre-manifestation, comme pour nier la légitimité du Maire, c’est nul. « Les élus » dont vous parlez sont des élus de l’opposition, qui ne doivent pas utiliser les défunts pour se faire de la pub. Un peu de décence!

      répondre
  2. Yvon

    Si la municipalité avait prévu cet hommage, Piero, alors pourquoi n’a-t-elle pas convié l’ensemble des élus, y compris ceux de l’opposition ? Est-ce pour nier leur légitimité ? Cette discrimination peu républicaine, mesquine (et même franchement « nulle », pour reprendre votre expression) est-elle votre définition de la « décence » ?

    répondre
  3. Piero Aldobrandi

    Apparemment et pour éviter une bousculade peu digne autour des tombes (à 35!!), seuls les adjoints étaient invités, les conseillers municipaux ne l’étaient pas, majorité comme opposition. Ça se comprend! Il ne faut pas voir malice partout. Et l’hommage était bien prévu, bien avant la date, comme les journalistes, prévenus mi-octobre, pourront vous le confirmer!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *