Search
vendredi 15 déc 2017
  • :
  • :

« Ici 970 Déodatiens furent déportés en Allemagne le 8 novembre 1944 ».

image_pdfimage_print

Cette phrase, inscrite sur la plaque commémorative inaugurée en cette matinée du vendredi 28 novembre 2014 au sein de rue d’Alsace à l’entrée de l’ancienne caserne Chérin, rend hommage à ces habitants de Saint-Dié-des-Vosges qui, il y a désormais un peu plus de 70 ans, furent raflés puis déportés vers Mannheim, alors que la Seconde Guerre mondiale arrivait à son terme. Un certain nombre d’entre eux ne revirent jamais la Déodatie, succombant aux conditions de vie effroyables des camps de concentration. Fermement scellée dans un écrin de grès rose, cette plaque de marbre a été officiellement dévoilée aujourd’hui à 11h précise par le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence – venu accompagné d’une majorité des élus de son équipe municipale et de son directeur de cabinet – et par André Villaume, président des Déportés de Mannheim de Saint-Dié-des-Vosges.

En présence également de membres de l’association et de représentants d’autres associations du devoir de mémoire, tel que le président de la Société l’Artillerie Jacques Durner, monsieur Villaume a tenu à saluer durant son allocution ce geste à l’initiative du premier magistrat. Un geste d’autant plus apprécié qu’il fut une surprise, puisque n’ayant pas été évoqué par Bruno Toussaint, premier adjoint au maire chargé des questions relatives au monde combattant, lors de l’assemblée générale annuelle des Déportés de Mannheim qui s’est tenue le 16 novembre dernier. Lors de sa prise de parole, le maire a notamment souligné l’implication du premier adjoint et de l’adjoint aux travaux Patrick Zanchetta quant à cet hommage rendu à ces Déodatiens victimes du régime nazi. Après deux dépôts de gerbes, respectivement par les Déportés de Mannheim et par David Valence, André Villaume et Rémi Dauphin – représentant du député des Vosges Gérard Cherpion, excusé – la cérémonie s’est conclue au son de la Marseillaise.

J.J.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *