Search
jeudi 24 août 2017
  • :
  • :

« La supplique de Saint-Dié en 1944 » sort de l’ombre.

Les ruines de la cathédrale déodatienne vue depuis le clocher après sa destruction.

Ce vendredi 21 novembre 2014 à 19h l’imposant tableau de feu Robert George – d’une dimension de 370×600 cm – sera dévoilé officiellement à l’Hôtel de Ville, marquant du même coup le commencement des animations s’inscrivant dans le cadre du 70ème anniversaire de la Libération de Saint-Dié-des-Vosges. L’oeuvre, qui quitte ainsi les réserves du musée Pierre-Noël, représente les personnes – l’évêque, le sous-préfet, le maire Pierre Evrat, l’ancien maire et le représentant de la Croix-Rouge – qui ont tentés en vain de sauver de l’incendie ordonné par le général nazi Oberg l’hôpital Saint-Charles et la cathédrale.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *