Search
jeudi 24 août 2017
  • :
  • :

Remise de diplômes aux élèves de l’école Eugénie et Jules Ferry par le professeur Valence.

Dans le cadre du 70ème anniversaire de la Libération de Saint-Dié une vingtaine de jeunes élèves des classes de CM1 et CM2 de l’école Eugénie et Jules Ferry, située dans le quartier de La Bolle, ont réalisé un panneau comportant une dizaine de vues de la ville de Saint-Dié-des-Vosges avant et après la Seconde Guerre mondiale. Un travail que vous pourrez retrouver ce week-end à la Tour de la Liberté, réalisé sous l’égide de leur professeur Stéphane Demange – par ailleurs maire de la commune de Ban-de-Laveline. Pour réaliser ce panneau, les enfants ont au préalable étudié les événements entourants la Libération de la ville par les Américains en novembre 1944. Chacun d’entre eux a ainsi lu un document sur la destruction de la cité déodatienne, visionné un petit film documentaire donnant la parole à des survivants de cette période – qui sera par ailleurs diffusé ce week-end – visité le musée Pierre-Noël et regardé de nombreux clichés d’époque, écrivant ensuite leur ressenti vis à vis de ces derniers.

Un exercice que le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence a tenu à saluer en se rendant en ce début d’après-midi dans les locaux de l’école primaire, accompagné de l’adjoint aux Quartiers Villages Nicolas Blosse, de Patrick Schmitt et Bruno Didier, respectivement directeur de cabinet du maire et directeur de cabinet adjoint, ainsi que Emmanuelle Colson, directrice – entre autres – de l’Education et de l’Enseignement. Très fier de ces jeunes Déodatiens, David Valence a laissé de côté durant quelques instants sa casquette de premier magistrat pour celle de professeur, et c’est avec pédagogie qu’il a ainsi testé les connaissances des enfants sur ces événements vieux d’il y a maintenant 70 ans, leur demandant par exemple les causes de la destruction de la ville par l’occupant d’alors. Un petit cours d’Histoire prodigué avec un enthousiasme non feint, d’autant plus que les enfants s’y sont montrés très réceptifs. Avant la remise des diplômes d’honneurs à chacun d’entre eux et à Jennifer Tresse, l’institutrice remplaçant monsieur Demange lorsque celui est obligé par sa fonction d’élu – diplômes accompagnés de deux petits drapeaux, un français et un américain – le maire rappela l’importance de ce devoir de mémoire des jeunes générations, qui « allez avoir la mission de garder cette mémoire vivante, pour que cela n’arrive plus ».

J.J.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *