Search
vendredi 26 mai 2017
  • :
  • :

Communiqué de presse de l’association du Cercle des Amis de Christian Pierret. Communément appelée CAP40.

image_pdfimage_print

« Pour un rassemblement des bonnes volontés

Le 22 janvier, sous la présidence de Monsieur Pierre Leroy, l’association « Le Cercle des Amis de Christian Pierret », appelée également « CAP40 », qui regroupe des amis de Christian Pierret, Député-Maire honoraire de Saint-Dié-des-Vosges, s’est réunie à nouveau.

 

Après les tragiques évènements de Charlie Hebdo, qui ont donné leur élan, notamment à Saint-Dié-des-Vosges, à la belle mobilisation populaire qui nous a tous marqué, le temps de la réflexion fondamentale et de l’action est venu.

Des pistes d’analyse ont été ouvertes pour les bonnes volontés qui veulent se placer, au delà de leurs engagements respectifs, dans la perspective d’aider la Déodatie à doubler les caps difficiles qu’elle a devant elle pour affronter les tempêtes à venir de la concurrence économique exacerbée et de la normalisation culturelle mondiale (dont Google est un des exemples). A la crise de civilisation, dont les crimes contre la presse et la liberté d’expression constituent de graves symptômes, s’ajoutent ici les traits caractéristiques d’une destruction du tissu social et peut-être les prémices d’un déclin accéléré de ce qui fut un des premiers bassins industriels de notre pays.

 

L’association a évoqué, dans notre Région :

  • La situation de plus en plus dégradée de l’emploi, surtout pour les jeunes, les personnes de plus de 50 ans et les immigrés. L’industrie est au cœur de cette chute spectaculaire, depuis une quinzaine d’années.

La dévalorisation du « politique » et même de la représentation élue, base de la démocratie représentative. L’essentiel, aux yeux des citoyens, ne se joue plus à ce niveau.

  • La montée de l’intolérance, du racisme au quotidien et de l’antisémitisme actif.

 

Mais CAP40 a aussi intégré à sa réflexion les éléments humains prometteurs d’un autre avenir, si le bassin de vie sait tirer profit -en se prenant lui même en mains- des possibilités ouvertes par les initiatives des équipes de Christian Pierret  dont le caractère de « ruptures innovantes » est reconnu : Recherche-Développement avec le pôle CIRTES-INORI, enseignement supérieur technologique avec l’IUT et l’École d’ingénieurs InSIC, zones d’activités industrielles, commerciales et tertiaires, etc. Les infrastructures urbaines, culturelles, sportives, sont créées, il faut s’en saisir, n’en déplaise aux déclinistes et aux vaincus d’avance.

 

Dans le maelström de la mondialisation, c’est d’une véritable MUTATION SOCIÉTALE et CULTURELLE dont les habitants ont besoin et non de médiocres luttes politiciennes, même si les Partis ont leur rôle naturel et électoral.

Pour retrouver la cohésion sociale de l’aire urbaine déodatienne l’association CAP40 se propose d’étudier, entre autres, quelques thèmes mobilisateurs :

      – Imposer, notamment à l’École, les valeurs républicaines de RESPECT de l’autre. Tout homme a droit au respect de son propre sacré qu’il soit agnostique, athée, musulman, juif ou chrétien.

       – Assurer la LIBERTÉ d’expression et former l’esprit CRITIQUE, comme l’attentat contre Charlie Hebdo en a montré l’urgente nécessité.

        – Apprendre à tous, adultes compris, la LAÏCITÉ, garante d’une pratique et d’une expression pacifiques de toutes les convictions et religions.

        – Affirmer le droit à la DIFFÉRENCE.

        – Développer les moyens mis à la disposition de la RÉUSSITE individuelle des jeunes scolaires et étudiants.

        – Mettre sur pied un programme local exceptionnel de promotion du SAVOIR et de la CONNAISSANCE par la formation continue.

         – Créer un programme d’aide à la création de petites entreprises pour promouvoir l’INITIATIVE.

 

L’association fera connaître prochainement le programme de ses travaux pour que tous ceux qui se reconnaissent dans ses principes et qui veulent s’y joindre puissent le faire. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *