Search
samedi 16 déc 2017
  • :
  • :

Assemblée générale des Amis de la Chapelle Saint-Roch : plus de 300 adhérents pour l’année 2014.

image_pdfimage_print

En cette période d’assises annuelles, ce fut au tour de l’association des Amis de la Chapelle Saint-Roch d’organiser les siennes, qui se sont tenues jeudi dernier à la salle Charles de Foucault. Avec la présence notable du maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence, de l’adjointe au maire à la Culture Claude Kiener et du conseiller général William Mathis, les membres du bureau de l’association présidée par Jean-Marie Riotte, qui compte dans ses rangs pas moins de 300 adhérents pour l’année 2014, sont tout d’abord revenus sur les nombreux événements ayant ponctué l’exercice passé. On retiendra par exemple l’inauguration des vitraux le 14 mars dernier, ou les animations à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine les 20 et 21 septembre, mais aussi et surtout les importants travaux de rénovations de ce magnifique édifice, avec la réfection des badigeons pour un devis s’élevant à 25 000 euros. A ce propos, le président a tenu à remercier William Mathis pour avoir réussi à obtenir la somme de 3 000 euros – somme venant s’ajouter aux 3 500 euros déjà accordés pour les vitraux – de même que le premier magistrat déodatien, qui octroya une subvention exceptionnelle de 1 000 euros après son élection en avril dernier, portant de plus cette subvention à 2 700 euros pour 2015. Une année 2015 qui s’annonce par ailleurs elle aussi riche en activités, débutant sur les chapeaux de roue avec la soirée-spectacle du 17 janvier, durant laquelle est intervenu l’artiste Didier Pozza (voir ici). Pas plus tard que ce samedi, la chapelle Saint-Roch accueillera le duo des Fergessen, où l’occasion sera de dévoiler également une fresque de Julien Cuny (voir ici). Après les remerciements d’usage – aux individus, institutions et entreprises contribuant à aider l’association – Jean-François Riotte a conclu son intervention par une phrase qu’il tient de son père : « C’est au pied du mur que l’on voit le maçon ».

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *