Search
samedi 18 nov 2017
  • :
  • :

« Breakthrough », ou 33 sculptures de Kenny Adewuyi à retrouver au musée Pierre-Noël du 30 avril au 21 juin. Vernissage de l'exposition ce jeudi à 18h.

L’artiste sculpteur aux côtés de ses 2 dernières oeuvres.

Originaire du Nigéria, Kenny Adewuyi, qui travaille désormais en France depuis plusieurs années, a commencé la sculpture en 1981, alors qu’il était encore étudiant en Arts Plastiques à l’Ahmadu Bello University Zaria Nigeria. Une fois diplômé, il se tourne tout d’abord vers l’enseignement, devenant au début des années 90 artiste sculpteur à temps plein. C’est à partir de ce moment là qu’il développa petit à petit, de manière empirique et à force d’essais, sa propre technique de sculpture utilisant le procédé de la cire perdue. Très particulière, la cire perdue demande beaucoup de travail, car elle consiste en la réalisation d’un moule, dans lequel sera coulé de la cire chaude. Une fois le moule ouvert alors que la cire est encore malléable, des corrections peuvent être apportées au moyen d’un couteau tiède, puis un second moule – dit réfractaire – est réalisé, qui une fois chauffé laissera s’échapper la cire. Une fois ceci fait, du bronze chauffé à plus de 1000 °C est versé dans ce second moule. Le bronze solidifié, ce second moule est cassé et il ne reste plus qu’à nettoyer l’oeuvre et à lui appliquer – ou non – une teinture.

A partir de ce jeudi 18h – heure du vernissage – ce sont 33 sculptures réalisées au moyen de cette technique qui seront à retrouver au sein de la salle d’exposition temporaire du musée Pierre-Noël, sachant que 2 d’entre elles, intitulées respectivement « at it again » et « where do I go from here », ont été réalisées via une aide à la création et pour lesquelles l’artiste a sollicité la Ville de Saint-Dié-des-Vosges. Ses 2 plus grandes oeuvres à l’oeuvres à l’heure actuelle, leur création débuta en mai 2014, avec le principal du travail réalisé au CPIFAC (Centre Professionnel International de Formation aux Arts Céramiques) de Velaine-en-Haye, tandis que les finitions ont été effectuées au CEPAGRAP déodatien. La particularité de l’ensemble de la production artistique de Kenny Adewuyi est qu’elle se focalise sur les émotions humaines et s’attache à décrire des états émotionnels tels que la souffrance, la dépression et la tristesse, qui selon l’artiste touchent tous les êtres humains, indépendamment de leur culture ou richesse. Mais comme a tenu à le rappeler cet habitué de Saint-Dié-des-Vosges – où il y fut en résidence artistique en 2000 et 2001 et dont une partie des oeuvres fut exposée en 2012 au musée Pierre-Noël lors d’une exposition temporaire consacrée à l’art africain – l’artiste n’est pas en mesure de voir tout ce qui se trouve dans son travail, c’est le visiteur et lui seul qui est à même de le remarquer.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *