Search
vendredi 24 nov 2017
  • :
  • :

Communiqué de presse du Syndicat CGT des Cheminots de Saint-Dié-des-Vosges.

« Saint-Dié-des-Vosges, le 14 avril 2015,

Depuis de nombreux mois la CGT alerte sur la dégradation du service ferroviaire dans les Vosges et sur ce que subissent les usagers avec les suppressions de trains incessantes.

Depuis l’annonce du projet du cadencement 2016 l’association d’usagers ADELES et le syndicat CGT des Cheminots de Saint-Dié des Vosges, en lien avec la Région Lorraine et la SNCF, travaillent sur ce dossier. Des propositions ont été faites notamment, sur l’amélioration des temps de parcours, sur le maintien de 6 allers retours sur la ligne Saint-Dié / Epinal et sur l’amélioration des correspondances à Epinal et à Saint-Dié des Vosges, la date butoir pour la finalisation du projet du cadencement 2016 étant le 18 avril 2015.

Afin de mettre en débat les questions du transport ferroviaire en Déodatie, une réunion publique a eu lieu le 11 mars 2015 à Saint-Dié des Vosges et à l’issue de cette réunion une information détaillée a été faite par la CGT à toutes les mairies.

Pour assurer le développement du transport ferroviaire en Déodatie et notamment celui de la ligne Epinal / Strasbourg, il est impératif de créer une dynamique. Elle nécessite beaucoup de temps et de concertation avec les acteurs locaux (collectivités locales, associations, usagers, …) et l’exemple de la convention 2007/2016 passée entre la Région Lorraine et la SNCF donne les moyens et un cadre à cette dynamique.

Mais cette convention se trouve aujourd’hui remise en question, depuis quelques temps par la suppression de nombreux trains, par la suppression du service à bords des trains et depuis le 6 avril 2015 par la suppression de 48 trains sur la Lorraine Sud les samedis, dimanches et lundis, avec le motif invoqué  par la Direction TER du manque de conducteurs. 

Dans ce contexte de dégradation inacceptable du service, et au delà de la remise en question de la convention entre la région Lorraine et la SNCF, la remise en cause du transport ferroviaire en Déodatie   est mise à l’ordre du jour avec la question sous-jacente de l’avenir de 7500 à 15000 km de lignes ferroviaires en France suite à la loi du 4 août 2014 dans laquelle le financement du système ferroviaire n’a pas été  assuré. 

Les constats faits au quotidien chez les usagers, exaspération, incompréhension, impression d’abandon avec les effets induits sur les conditions de travail du personnel des gares et des trains se traduisent  par les centaines de signatures de la pétition que la CGT a mise à disposition notamment sur internet  depuis le 19 mars 2015. Mais le plus insidieux dans ces constats est la discrimination qui s’installe progressivement envers les citoyens et les usagers dans le cadre de l’aménagement du territoire. De manière plus perceptible cette discrimination se traduit par le transfert sur bus de dessertes ferroviaires. Des questions se posent  vis  à vis ds usagers : où est le droit au transport vis à vis du handicap, de l’état de santé et du lieu de résidence  ? De plus quid du confort, quid des temps de trajets, quid de la sécurité ?

C’est pourquoi nous  avons interpellé Monsieur  le Sous-préfet de Saint-Dié des Vosges afin que cette question du transport ferroviaire en Déodatie devienne centrale dans le cadre de l’aménagement de notre territoire.

Nous lui avions soumis par courrier avant notre entrevue du 10 avril 2015 qu’il nous semblait opportun de réunir les Elus des collectivités locales (maires, …) afin de mettre en débat la question du transport ferroviaire en Déodatie. Notre démarche s’appuie sur les pistes de réflexions que nous avons transmises à l’ensemble des mairies. Les délibérations des conseils municipaux sur le sujet et reçues en sous-préfecture confortent notre démarche. Mr le sous-préfet a été réceptif notamment à la «  discrimination territoriale  » caractérisée par la suppression des 48 trains envisagées sur la partie de la Lorraine Sud et cette rencontre avec les Elus devrait se concrétiser avant le mois de juin 2015. »

Gérard Coinchelin

Secrétaire du Syndicat CGT des Cheminots de Saint-Dié desVosges




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *