Search
jeudi 23 nov 2017
  • :
  • :

Inauguration de la plate-forme d’innovation INORI ce vendredi.

Labellisée par les Pôles Materialia et Fibres, la plate-forme d’innovation INORI est dédiée au développement rapide de produits par l’utilisations d’outils et d’outillages rapides intelligents pour les procédés de mise en forme des matériaux. Elle se situe rue d’Hellieule, sur le pôle VirtuReaL de Saint-Dié-des-Vosges, à proximité du CIRTES et de l’InSIC. En clair, INORI permet dorenavant aux entreprises d’obtenir des moyens mutualisés afin de réaliser des essais ou de mettre au point et valider de nouveaux procédés industriels. Son objectif premier est d’accélérer le passage de la R&D (Recherche et Développement) à l’industrialisation, puis à la fabrication en série de nouveaux produits. Pour se faire, la plate-forme dispose de notamment 7 pilotes d’usinage et de mise en forme instrumentés. Elle est exploitée par INORI SAS – avec respectivement comme président Claude Barlier et comme directeur général Marc Michel – une structure d’exploitation industrielle associée à un consortium de 16 partenaires, composé d’entreprises, du CIRTES et du GIP-InSIC.

C’est hier matin qu’elle a été officiellement inaugurée en présence de nombreux officiels et élus – de la Ville, du département et la région – dont le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence ainsi que François Vannson, nouveau président du conseil départemental des Vosges et successeur à Christian Poncelet. Une fois le ruban coupé, une visite des locaux d’une surface de 1000 m² a été opérée, visite suivie des allocutions prononcées par les officiels. Lors de son intervention, le premier magistrat déodatien a salué l’inauguration de ce pôle d’excellence industriel, tout en rappelant la volonté qu’a l’actuelle équipe municipale à développer la rive gauche de la ville. Le président Vannson, pour qui c’était là l’une des premières sorties publiques, a également tenu à souligner l’intérêt que représente une plate-forme telle que INORI à Saint-Dié-des-Vosges. L’inauguration s’est conclue par la signature d’un contrat relatif au projet Dry to Fly – un projet PSPC (Projet Structurant des Pôles de Compétitivité) – par les différents partenaires impliqués.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *