Search
jeudi 23 nov 2017
  • :
  • :

Clémence Villecourt et Lor’Anim s’associent pour l’étape déodatienne du projet « Le sabot et la plume, dans la fureur de la grande guerre ».

De gauche à droite : Raymonde Duménil, présidente de l’association Mémoire de René Fonck, Pascal Mathis, chargé de développement à Lor’Anim, l’écrivaine voyageuse Clémence Villecourt.

Présidente de l’association « Le sabot et la plume », Clémence Villecourt, qui se définit comme une écrivaine voyageuse, s’attache à réaliser divers événements culturels destinés au jeune public. Le dernier en date s’intitule « Le sabot et la plume, dans la fureur de la grande guerre, des lettres pour rester des hommes ». Soutenu par l’Education Nationale, ce projet a pour objectif d’amener les jeunes à découvrir l’histoire des premiers chevaliers du ciel, et par la même occasion l’esprit et les valeurs qui les accompagnent. Il a également pour vocation de faire comprendre aux jeunes certains aspects de la Première Guerre mondiale, dont l’utilisation de l’aviation alors naissante, et ce au détriment du cheval de guerre, devenu quant à lui obsolète face à l’armement employé lors du conflit. Plus généralement, son but est de permettre aux publics de vivre le voyage en développant, de manière ludique, l’Histoire, la Géographie, le Français et les Arts Plastiques. Concrètement, cette action, qui débutera à partir du 26 mai prochain, sera itinérante et s’arrêtera dans 5 régions de France, faisant haltes dans toutes les écoles du parcours, pour récolter des lettres réalisées par des élèves sur le thème « lettre à un être cher ». Des lettres dont les enveloppes se verront décorées par les enfants selon la thématique de la « mémoire 1914 – 18 ». En échange de la lettre, une plume – symbole de la Liberté – sera ainsi remise aux élèves.

C’est à cheval que ce périple long de presque un mois débutera, avec un départ de Crozon les 26 et 27 mai prochains, où 100 kilomètres plus loin et une douzaine de jours plus tard, Clémence Villecourt montera à bord d’un avion de type « Stampe » – un biplace datant des années 30 – à l’aéroport de Quimper-Cornouaille, le samedi 6 juin. L’avion réalisera ensuite diverses escales à travers la France, afin d’effectuer un ramassage des nombreuses et précieuses lettres, pour finalement atterrir le 21 juin au salon international de l’aviation du Bourget. Mercredi 17 juin, il viendra se poser à l’aérodrome René Fonck de Remomeix. Une étape en terres déodatiennes coordonnée par Lor’Anim, association michelloise qui à travers ses actions, met en place des projets pour les politiques enfance et jeunesse du territoire.

Un partenariat se déroulant en 5 temps, avec tout d’abord du 7 mai au 10 juin des ateliers pédagogiques les mercredis, durant lesquels seront écrites les lettres et fabriquées les enveloppes, lettres qui seront récoltées le 10 juin par transport de cheval et calèche via les voies vertes du territoire. Le 17 juin, Jour J du départ desdites lettres pour le salon du Bourget, de nombreuses animations se tiendront à l’aérodrome René Fonck de Remomeix. Des animations pour lesquelles participeront activement l’armée de l’air ainsi que l’association Mémoire de René Fonck, mettant de fait en lumière cet homme originaire de Saulcy-sur-Meurthe et qui fut l’un des plus grands As de la Grande Guerre. Le 21 juin, une visite au salon du Bourget sera organisée, puis c’est tout au long du mois de septembre prochain que se tiendra une exposition itinérante à ce propos dans les médiathèques du territoire. Un grand voyage à suivre en direct sur Internet via le blog de l’association « Le sabot et la plume », que vous trouverez à l’adresse suivante : http://www.lesabotetlaplume.blogspot.fr/

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *