Search
samedi 18 nov 2017
  • :
  • :

Journée conviviale autour des marionnettes à l’école Vincent-Auriol.

Aujourd’hui, l’école élémentaire Vincent Auriol mettait à l’honneur les marionnettes, avec tout au long de la journée des petits spectacles mettant en scène de nombreux personnages imaginaires, imaginés et créés ensuite par une trentaine d’enfants élèves en classes de CE1 et leurs professeurs – nommément Stéphanie Houillon-Simin, Françoise Berrich et Anaïs David – mais également par les résidents de l’ALAGH – Association Lorraine d’Aide aux personnes Gravement Handicapées – et leurs éducateurs. En contact depuis maintenant quelques mois avec l’école déodatienne, la structure nancéienne s’est en effet déplacée ce lundi pour rencontrer les enfants ayant participé à ce projet réalisé en lien avec Nelly Broggy, éducatrice de rue. C’est elle qui a par ailleurs initié ce partenariat des plus fructueux, puisque cette journée fut un véritable succès. Outre les spectacles, elle fut également l’occasion de partager un repas du temps de midi, pour lequel étaient présents des parents d’élèves. Le but de cette initiative, fruit d’un travail de plusieurs mois, était de « développer le langage oral. Beaucoup d’élèves sont soit timides soit n’ont pas les mots. Les marionnettes ont l’avantage de permettre de s’exprimer tout en restant caché » a affirmé ce lundi après-midi Benoît Hery-Freiss, directeur de l’école Vincent-Auriol, ajoutant que même si les répercussions de ce projet ne sont pas encore quantifiables, elles sont néanmoins « évidentes ». Un projet similaire sera à nouveau mis en place lors de la prochaine année scolaire, même si sa forme n’est à l’heure actuelle pas encore définie.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *