Search
jeudi 23 nov 2017
  • :
  • :

La jachère fleurie, première étape de l’opération « J’adopte une ruche en Déodatie ».

La semaine du développement durable déodatienne a d’ores et déjà commencé (voir notre présentation ici), et après la fête du vélo de l’atelier participatif l’Engrenage dimanche dernier, c’est ce mardi matin qu’a été semée une trentaine de variétés de fleurs différentes tout autour du parc Jean-Mansuy par 18 élèves en classe de CE2 de l’école Vincent Auriol. Ils étaient accompagnés dans leur tâche par Nadine Blaise, agent de maîtrise principal au service Parcs et Jardins de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges, qui donna également aux enfants de nombreux conseils quant à la manière de semer efficacement les coquelicots et autres prairies fleuries. Cet atelier semis de jachère fleurie constitue par ailleurs la première phase de l’opération « J’adopte une ruche en Déodatie », initiée par le Pays de la Déodatie et la Ville de Saint-Dié-des-Vosges, et pour laquelle y participent 12 communes du territoire de la Déodatie. En partenariat avec Jean-Louis Perrotey, apiculteur amateur déodatien, 2 ruches seront installées jeudi prochain en haut de la Tour de la Liberté, sur sa terrasse. Les jachères semées ce matin permettront aux abeilles de butiner une grande diversité de fleurs, et ce à proximité de leur nouvel habitat.

Cette opération, qui permettait de sensibiliser et d’éduquer les enfants à l’environnement et au développement durable, s’est déroulée en présence de Patrick Schmitt, directeur de cabinet du maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence, des adjointes Claude Kiener et Dominique Chobaut, de Melany Luccisano, chargée de mission au développement durable à la Municipalité, de Mathilde Vincent, chargée de mission au Pays de la Déodatie pour la biodiversité, de Jean-Louis Perrotey ainsi que de monsieur Hery Freiss, directeur de l’établissement Vincent Auriol, sachant que ce dernier souhaitait déjà développer un projet similaire l’an passé, qui n’avait pu aboutir pour des raisons de sécurité. En conséquence, c’est sa classe de CE2 qui fut invitée à participer à cet atelier. Les abeilles ne seront par ailleurs pas les seules à profiter des nombreuses fleurs qui pousseront d’ici quelques temps, puisque dès l’apparition des premières feuilles, papillons, coccinelles, coléoptères et oiseaux coloniseront à leur tour ces espaces, espaces qui ne demanderont que peu d’entretien, car ne nécessitant ni engrais, ni eau et aucun traitement spécifique.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *