Search
samedi 18 nov 2017
  • :
  • :

« Le sabot et la plume, dans la fureur de la Grande Guerre » : les lettres des ateliers déodatiens se sont envolées vers le salon du Bourget !

Le périple de Clémence de Villecourt touche bientôt à sa fin, puisque c’est le dimanche 21 juin prochain que son avion de modèle « Stampe » se posera au salon de l’aviation du Bourget, ultime étape de son projet intitulé « Le sabot et la plume, dans la fureur de la Grande Guerre » (en voir notre présentation ici). Un grand voyage itinérant qui vit « l’écrivaine voyageuse » traverser 5 régions de France, dont la Lorraine. Un épisode lorrain occasionnant une escale en Déodatie. S’associant à l’association Lor’Anim pour ce volet local, c’est hier après-midi que Clémence de Villecourt a atterri à l’aérodrome René Fonck de la commune de Remomeix, afin de récolter la cinquantaine de lettres réalisées par les enfants ayant participé aux différents ateliers déodatiens (voir notre article à ce propos ici). Ces lettres savamment décorées ainsi que leurs jeunes auteurs rejoindront par ailleurs Clémence de Villecourt dimanche prochain au célèbre salon de l’aviation parisien. Parties à 13h de l’Hôtel de Ville de Saint-Dié-des-Vosges, en présence notable du maire David Valence, c’est dans une calèche tirée par la jument Venise que les lettres ont rejoint l’aérodrome de Remomeix, d’où elles ont ensuite été récoltées par Clémence de Villecourt. Sur place avait notamment été installée une exposition consacrée à René Fonck, natif de Saulcy-sur-Meurthe et aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs pilote de la Grande Guerre. Un sympathique événement pour lequel étaient présents des membres de l’association Mémoire de René Fonck – dont sa présidente Raymonde Duménil – de l’ANORAA – Association Nationale des Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air – de l’association Lor’Anim, de même que Caroline Privat, vice-présidente du Conseil Départemental et adjointe au maire de Saint-Dié-des-Vosges. Au terme de l’après-midi, Clémence de Villecourt s’est envolée vers de nouveaux horizons, rejoignant sa prochaine destination à bord de son fidèle biplan !

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *