Search
samedi 18 nov 2017
  • :
  • :

L’harmonium de la chapelle Saint-Roch restauré par un homme au grand coeur.

Facteur d’orgue actuellement à la retraite, Gilbert Hoyndorf a découvert la chapelle Saint-Roch – et par la même occasion son harmonium – grâce à Gérard Ferry, l’un de ses voisins adhérent à l’association des Amis de la Chapelle Saint-Roch et également membre d’un groupe de marcheurs de Nayemont-les-Fosses, qui étaient venus visiter l’édifice et ses jardins l’an passé. Cet homme au grand coeur a spontanément offert ses services pour restaurer l’harmonium, plus précisément son clavier, de même que l’un des 2 soufflets ainsi que les joints d’étanchéité du sommier. Mis à disposition par l’un des membres de l’association présidée par Jean-François Riotte, cet instrument date de la fin du XIXe siècle et fut notamment utilisé à la Maison Saint-Charles de Dombasle-sur-Meurthe. Gilbert Hoyndorf, Gérard Ferry et Frédéric Strabach sont récemment venus prendre en charge l’instrument, qui sera de retour d’ici 7 semaines, afin d’être opérationnel pour l’office de la Saint-Roch, prévu cette année le lundi 17 août. Ayant travaillé durant 40 ans dans la facture d’orgues de Strasbourg, Gilbert Hoyndorf connaît parfaitement toutes les étapes de la fabrication d’un orgue, de la conception à l’harmonisation finale. Durant sa carrière, il exerça en France dans beaucoup de cathédrales, participant à la fabrication et à la restauration de grands orgues. Il a également travaillé à l’étranger, en Allemagne, en Autriche, en Islande, aux Etats-Unis (en particulier à Dallas) et pendant 16 ans dans les salles de concert au Japon. Outre sa passion pour la musique, il affectionne tout particulièrement la randonnée en montagne.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *