Search
jeudi 23 nov 2017
  • :
  • :

La chapelle Saint-Roch a inauguré ses badigeons.

En rénovation depuis de nombreux mois, la chapelle Saint-Roch a inauguré en cette chaude matinée d’été ses badigeons flambants neufs, marquants là la fin de travaux titanesques. Bijoux du patrimoine architectural culturel, l’édifice religieux repose dans un désormais bel écrin. Président de l’association des Amis de la Chapelle Saint-Roch, Jean-François Riotte a tenu a remercier chaleureusement les différents partenaires – privés et publics – ayant contribué à ce que l’édifice retrouve son éclat d’antan. Parmi ces derniers, figure notamment le Conseil Départemental, représenté ce vendredi matin par William Mathis, qui aura alloué 2 subventions à l’association : une pour l’acquisition des nouveaux vitraux et une seconde pour le financement des badigeons. Un important chantier de rénovation pour lequel ont également participé la Ville de Saint-Dié-des-Vosges, l’Eglise Catholique des Vosges, la Fondation du Patrimoine, représentée par le délégué départemental adjoint Jean-Paul Serin, des entreprises privées du secteur ainsi que de nombreux artistes. Le plasticien Didier Pozza, l’artiste déodatien aux multiples talents Julien Cuny et le duo « Fergessen », formé par Michaella et David, étaient par ailleurs présents ce matin. A leurs côtés se trouvaient également les adjoints au maire de Saint-Dié-des-Vosges Patrick Zanchetta et Marc Frison-Roche, de même que l’abbé Philippe Baldacini.

Au fil des années, et grâce au concours des Amis de la Chapelle Saint-Roch, la chapelle est devenue un lieu de vie plein d’énergie. A titre d’exemple, elle accueilla plus de 1500 visiteurs au cours de la seule année 2014. « Des visiteurs que nous avons accueillis sur notre temps personnel, et à qui nous avons ouvert grand notre porte pour partager ce lieu » ont insisté Jean-François Riotte et son épouse Marie-Noëlle. Cet investissement sans compter a parfois un goût amer… « Je tiens à rappeler que seule la maison nous appartient et que la chapelle reste la propriété du diocèse, tant pour sa sauvegarde que pour ses visites et manifestations religieuses. C’est pourquoi nous avons été profondément déçus, quand, durant le temps des travaux, nous avons été méprisés. Alors que toutes ces années auparavant, personne ne s’est soucié du devenir des objets inscrits à l’inventaire des monuments historiques. J’envisage de redonner les clés de la chapelle au propriétaire afin qu’il puisse s’occuper des visites et de l’entretien comme nous l’avons toujours fait jusqu’à ce jour en prenant sur notre temps. Dès à présents, nous nous contenterons d’animer nos jardins » a tenu à préciser le président. Peu importe, puisque c’est bien entre les mains du couple Riotte et de tous celles et ceux les ayant aidé dans cette entreprise que la chapelle aura bénéficié d’une renaissance.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *