Search
vendredi 24 nov 2017
  • :
  • :

La chapelle Saint-Roch, un petit coin de paradis perché sur les hauteurs déodatiennes.

Elevée vers 1500 par le chanoine Vautrin Lud du Chapitre de Saint-Dié, également membre du Collège Vosgien, la chapelle Saint-Roch est aujourd’hui propriété de l’évêché. A demi-engagée dans le bâtiment de l’ancienne ferme, l’édifice religieux, qui abrite notamment le fameux retable de Claude Bassot datant de 1625, a été récemment sujet à d’importants travaux de rénovation, qui n’auraient pas été possibles sans le concours et l’énorme investissement de l’Association des Amis de la Chapelle Saint-Roch. Présidée par Jean-François Riotte, les membres de cette dernière n’ont pas ménagé leurs efforts pour rendre à la chapelle son éclat d’antan. Ils ont par exemple fait réaliser 4 vitraux par Claire Henry, installés en octobre-novembre 2013 et inaugurés le 12 mars 2014. S’étalant sur de nombreux mois et d’un coût total de 25 000 euros, ces travaux se sont finalement conclus il y a une semaine jour pour jour, avec l’inauguration des badigeons intérieurs (voir ici). En présence de nombreux mécènes et acteurs de la vie de la chapelle, cette inauguration occasionna une visite du bâtiment et des splendides jardins attenants entretenus par les époux Riotte. Pour ceux qui n’auraient pas pu être présents à ce moment là, une seconde visite était organisée ce vendredi matin. Opérée par Jean-Louis Bourdon, la dizaine de visiteurs du jour ont ainsi eu droit à divers rappels historiques relatifs à l’édifice, à une présentation des travaux évoqués précédemment et bien entendu à une découverte des fameux jardins. Enfin, veuillez noter que les Amis de la Chapelle Saint-Roch se sont associés à la Fondation du Patrimoine, via une campagne de mécénat populaire afin de soutenir la restauration de la chapelle. Plus d’informations à ce sujet sur http://www.fondation-patrimoine.org/31896

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *