Search
dimanche 17 déc 2017
  • :
  • :

Les cheminots syndiqués CGT déodatiens plus que jamais inquiets de l’avenir de la ligne Epinal / Saint-Dié-des-Vosges / Strasbourg.

image_pdfimage_print
Syndiqué CGT et cheminot, Cédric Tisserand a posté ce mercredi après-midila lettre adressée au préfet des Vosges.

En septembre dernier, les cheminots syndiqués CGT de Saint-Dié-des-Vosges l’affirmaient : l’avenir de la ligne ferroviaire Epinal / Saint-Dié-des-Vosges / Strasbourg est leur nouveau cheval de bataille (à voir ici). Un peu plus d’un mois est passé et leurs inquiétudes n’ont pas diminué quant à cette ligne permettant de relier Saint-Dié-des-Vosges à Strasbourg via notamment Saales, Schirmeck et Molsheim. Car même si le renoncement des travaux de renouvellement de la voie entre Saint-Dié-des-Vosges et Saales – initialement prévus du 29 février au 6 mai 2016 – n’est plus d’actualité, ces derniers ne devraient cependant pas être envisagés avant l’année 2018. « Vu l’état actuel de l’infrastructure, attendre jusqu’en 2018 est bien trop tardif, d’autant plus que ces travaux ont été budgétisés pour 2016 » a estimé ce mercredi soir Gérard Coinchelin, secrétaire de la section déodatienne du syndicat CGT, qui craint qu’attendre davantage pour réaliser ces travaux pourrait engendrer des ralentissements et des perturbations sur la ligne.

Afin de progresser sur ce dossier, les syndiqués CGT ont contacté 3 associations d’usagers, respectivement ADELES, TG2V et Bruche Piémont Rail, et ont adressé une lettre au préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, sollicitant par ce biais une audience avec le haut fonctionnaire. Postée ce mercredi après-midi, cette lettre interpelle également le préfet sur la suppression des contrôleurs dans les trains, tout particulièrement sur le segment de ligne entre Saint-Dié-des-Vosges et Raon l’Etape. Souhaitant avant tout fédérer des idées pour aboutir à une position commune avec les élus et les associations d’usagers, les syndiqués CGT ont également déployé une banderole sur la façade de la gare ferroviaire déodatienne, banderole sur laquelle on peut y lire « Des investissements sur Epinal / Strasbourg – La complémentarité entre le TGV et le TER – Le maintien du fret à Saint-Dié-des-Vosges ». Car bien qu’il soit désormais leur cheval de bataille, l’avenir de la ligne Epinal / Saint-Dié-des-Vosges / Strasbourg n’est pas le seul dossier sur lequel ils sont actuellement penchés.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *