Search
mercredi 26 juillet 2017
  • :
  • :

Région – Le train du climat à Nancy le 25 octobre : prise de conscience ou affichage préalable à la COP 21 ? Communiqué du comité régional CGT de Lorraine.

« Alors que la France organise la COP 21, les enjeux de l’environnement n’ont jamais autant été prégnants. Derrière les discours officiels, les annonces de circonstance et les engagements de mieux faire la prochaine fois, se cachent des réalités moins roses et plus enfumées.

Le Comité Régional CGT de Lorraine ne saurait rester muet sur cet enjeu sociétal qui engage l’avenir des salariés et plus largement des citoyens. Oui, le réchauffement climatique est une réalité qui n’est plus contestée que par quelques lobbyistes largement appointés. Pour autant, il faut prendre la mesure de ce que cela implique en matière de changement dans nos modes de production, de vie et de déplacement. Répondre par un développement humain durable compatible avec les enjeux du réchauffement climatique est une proposition de la CGT.

Les transports, responsables à eux seuls de 27% des émissions de gaz à effet de serre (GES), sont un sujet primordial à traiter et l’exemple des non décisions de nos dirigeants successifs sur ce dossier est symptomatique. Par des renoncements, des engagements non tenus ou des choix et décisions politiques inverses à l’intérêt général, la part modale de la route dans les transports, qu’ils soient de marchandises ou de voyageurs, n’a cessé de croitre depuis 40 ans. Malgré les « Grenelle de l’environnement » et les engagements sur le FRET ferroviaire et le report modal, rien n’est fait pour changer cela.

En revanche, les intérêts routiers sont très clairement mis en avant avec ces quelques décisions prises sur la Lorraine :

  • Abandon de la gare Fer/Fer de Vandières
  • Passage à 44 T pour les Poids Lourds
  • Suppression de l’Ecotaxe
  • Projet de privatisation de l’A31
  • Baisse des investissements dans la Moselle canalisée
  • Libéralisation des autocars longue distance, à travers la loi Macron, venant concurrencer les TER et METROLOR

Ce ne sont que quelques exemples qui, liés aux expérimentations du low-cost, de son modèle social et de la concurrence entre modes, ne peuvent constituer des solutions d’avenir, avec une société qui assumerait les externalités de la route pour le profit de quelques-uns. Pour inverser durablement la tendance et gagner un avenir pour notre planète, il y a urgence à agir dans la complémentarité et la multi-modalité des modes de transport.

La CGT Lorraine, forte de propositions alternatives construites avec ses syndicats, participera par la diffusion d’informations aux citoyens et élus politiques à partir de 9h30 en Gare de Nancy. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *