Search
samedi 20 jan 2018
  • :
  • :

Un « workshop » franco-américain autour de l’architecture et de l’ancienne usine Sylva.

image_pdfimage_print

Workshop est un anglicisme désignant un séminaire de formation, de réflexion ou de création, réunissant différentes personnes issues du même secteur autour d’un thème spécifique. C’est précisément afin de participer à un workshop consacré à l’ancienne usine Sylva du quartier Kellermann que 17 étudiants de l’Ecole d’Art et de Design de Nancy ainsi que 12 élèves du département Architecture de l’Université du Michigan aux Etats-Unis sont arrivés à Saint-Dié-des-Vosges hier matin. Accompagnés des enseignants Patrick Beaucét et Anya Sirota, ils vont, jusqu’à vendredi, étudier les différentes caractéristiques et spécificités de ce bâtiment appartenant actuellement à l’EPFL – Etablissement Public Foncier de Lorraine – et qui fut l’ancienne maison de Jean-Jacques Duval. Il amènera les étudiants à notamment travailler sur le vrai et le faux, car il est difficile d’y distinguer les mobiliers et éléments créés par Le Corbusier et Jean Prouvé de ceux réalisés à la manière de ces derniers. Mais avant de se pencher sur l’étude de ce bâtiment pour le moins singulier, les étudiants se sont tout d’abord imprégnés de la ville, en visitant le musée Pierre-Noël et ses collections.

Des étudiants qui furent accueillis hier après-midi au Grand Salon de l’Hôtel de Ville par le maire David Valence. Entouré de l’adjointe aux Affaires Scolaires Dominique Chobaut et de la conseillère municipale déléguée à la Culture Christine Felden, le premier magistrat salua ce workshop franco-américain, estimant qu’il « réaffirme la vocation de Saint-Dié-des-Vosges à accueillir des étudiants ». « Saint-Dié-des-Vosges trouve une partie de son identité dans son architecture et fut un rêve d’architecte » a t-il poursuivi, en référence au projet de reconstruction de la ville proposé par le Corbusier au sortir de la Seconde Guerre mondiale, alors qu’elle n’était plus qu’un vaste champs de ruines. « Merci à vous, car nous attendons beaucoup de vous et des conclusions de ce workshop, qui vont nous aider à imaginer la façon dont ce site va évoluer à l’avenir » a enfin conclu le maire, avant d’inviter l’assemblée à partager le verre de l’amitié. Bien qu’il fut question de faire des locaux de l’ancienne usine Sylva une résidence d’artistes, un projet évoqué par la précédente municipalité, l’actuelle équipe municipale s’oriente plutôt vers l’aménagement d’une médiathèque décentralisée.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *