Search
dimanche 9 déc 2018
  • :
  • :

Union Pour Saint-Dié : « nous sommes avant tout force de proposition ».

image_pdfimage_print

18 mois après les dernières élections municipales d’avril 2014, l’heure est au bilan pour Union Pour Saint-Dié, qui se définit comme un rassemblement citoyen au service des Déodatiens. Et pour servir au mieux les habitants, le groupe se veut être avant tout force de proposition plutôt que d’opposition, son chef de file Serge Vincent estimant à ce propos que « les querelles de clochers ne sont pas la solution. Nous ne voulons pas décevoir les nombreux Déodatiens qui nous ont fait confiance en nous lançant dans des conflits stériles. Nous suivons une attitude constructive, positive et vigilante ». « Nous avons effectué un gros travail d’équipe sur de nombreux dossiers, dont certains ont été retenus » a poursuivi l’élu, qui ajouta que « 18 mois après les dernières élections municipales, nous sommes conformes à nos engagements ». Un premier bilan post-électoral se matérialisant à travers le communiqué suivant :

« Il est temps pour UPS de faire le point sur son action au cours des dix-huit mois qui se sont écoulés depuis le début de la mandature.

Fort de la confiance d’un très grand nombre de Déodatiens, notre mouvement citoyen s’impose comme un acteur incontournable de la vie politique locale.

Les enjeux de ce mandat sont cruciaux car ils conditionneront une grande part de l’avenir de notre ville, notamment dans la nécessité d’un développement harmonieux avec nos voisins au cœur de l’actuelle communauté de commune et demain, dans la future communauté d’agglomération que nous appelons de tous nos vœux depuis mars 2011.

La lutte contre le poids de la dette et la pression fiscale, la nécessité d’une nouvelle attractivité de notre ville, un projet de solidarité fort… sont autant d’enjeux qui exigent de la volonté, du courage et une détermination absolue.

Ces défis ne pourront être relevés qu’avec un nouveau mode de gouvernance. Le recours à la démocratie de proximité et le lien direct avec les Déodatiens doivent être privilégiés. Faire de notre commune un exemple de démocratie est non seulement conforme à nos valeurs républicaines mais constituerait un outil du changement.

Quels sont les engagements qui guident notre action ?

Dans notre première tribune municipale de la mandature actuelle, nous exposions nos engagements à l’égard des Déodatiens.

Dix-huit mois plus tard, avons-nous respecté notre parole ?

En tant qu’élus responsables, nous mettons régulièrement sur la table des propositions concernant la vie municipale. Cette attitude constructive et positive nous distingue des oppositions traditionnelles.

Ces propositions sont le fruit d’un travail de fond. Nous étudions scrupuleusement tous les dossiers, vérifions les calculs et les coûts annoncés. Nous sommes assidus et actifs au sein des commissions municipales et communautaires.

Toujours objectifs dans nos analyses, nous expliquons les raisons de notre opposition lorsqu’un projet paraît approximatif, flou ou pire, inutile.

Nous exigeons des précisions, des pièces justificatives, pas pour le plaisir de contrarier, mais pour protéger le capital et l’avenir des Déodatiens.

Nous n’avons d’autre ambition que de servir l’intérêt général dans notre ville.

Pour cela, nous disposons d’un groupe uni par des valeurs communes et composé de conseillers municipaux au service des Déodatiens qui ont décidé de faire de la politique autrement, loin des querelles partisanes et des ambitions personnelles. »

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.