Search
jeudi 13 déc 2018
  • :
  • :

Le lycée Georges-Baumont se mobilise contre le harcèlement scolaire.

image_pdfimage_print

Pour la première fois ce jeudi 5 novembre, l’Education Nationale organisait une journée contre le harcèlement scolaire, afin de sensibiliser contre un phénomène touchant à l’heure actuelle plus d’un élève sur 10. Elle permettait notamment à celles et ceux qui en souffrent d’en parler et d’ainsi briser le tabou. Mais le lycée déodatien Georges-Baumont n’a pas attendu cette journée nationale pour se mobiliser contre le harcèlement scolaire, puisque cela fait maintenant plusieurs années que l’établissement s’est penché sur la question. Cette mobilisation s’est renforcée en 2013, avec la création d’un groupe de travail autour du thème du harcèlement et la discrimination, constitué d’une quinzaine d’adultes, regroupant enseignants, CPE, principaux, chefs et infirmière… majoritairement issus de l’établissement, mais pas uniquement. C’est également depuis cette année là que des élèves se sont joints à ce groupe de réflexion, parmi lesquels certains ont eux-même été victimes de harcèlement scolaire. Au fil du temps, de nombreuses actions ont découlé de ce groupe, dont un premier temps fort organisé sur 3 semaines en janvier dernier, qui visait à interpeller l’ensemble des élèves sur le sujet du harcèlement. Entre autres, il donna lieu à la mise en place de phrases, questions, images ou scènes de sensibilisation, réparties à travers tout le lycée : préau, réfectoires, couloirs… ainsi qu’à une heure de vie de classe pour échanger sur le thème du harcèlement, à l’installation d’une « scène de crime » sous le préau pour sensibiliser le public aux conséquences dramatiques possibles du harcèlement, mais aussi à la présentation de plusieurs films sur le harcèlement – « Les claques », « Les injures » et « Les Rumeurs » – à un quizz sur le sujet et à une participation au prix « Mobilisons nous contre le harcèlement », via la réalisation d’affiches et d’une vidéo, sur lesquelles ont respectivement travaillé les élèves de la SEP et de 3ème « prépa-pro ».

Très juste, cette courte vidéo d’une durée d’environ 2 minutes a été présentée ce jeudi après-midi au directeur de l’établissement Olivier Odile et à l’inspecteur de l’académie des Vosges Léon Folk – qui en salua par ailleurs sa qualité – lors d’une réunion visant à présenter les actions menées et envisagées par ce groupe de travail. Pour l’année scolaire 2015/2016, on retiendra par exemple la création d’un tableau récapitulatif des faits de harcèlement au niveau de la vie scolaire pour mieux cerner l’ensemble des situations-problèmes, la formation des délégués de Baumont par ceux du collège Souhait ayant été formés l’an passé pour lutter contre le harcèlement, sans oublier le temps de fort de 3 semaines, qui aura cette fois-ci lieu du 11 au 29 janvier 2016. Dans le cadre de ce temps fort, de nouvelles affiches et une nouvelle scène évocatrice du harcèlement seront mises en place, auxquelles viendront s’ajouter, pour les élèves de Seconde, la création d’acrostiches autour du mot harcèlement et la tenue d’une table ronde, de même que l’intervention d’un policier pour un rappel à la loi et de la MAE pour sensibiliser au cyber-harcèlement pour les Premières. D’autres pistes de réflexions sont également considérées, comme l’intervention d’une troupe de théâtre, le témoignage d’une personne extérieure victime de harcèlement à l’école ou la prise de contact avec l’EMS de Rouen, pour une éventuelle intervention sur le secteur déodatien.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.