Search
lundi 24 sept 2018
  • :
  • :

Les Déodatiens ont largement répondu présent au rassemblement républicain.

image_pdfimage_print

Suite aux tragiques événements survenus à Paris dans la soirée du vendredi 13 novembre dernier, le maire de Saint-Dié-des-Vosges avait invité celles et ceux le souhaitant à se rassembler ce lundi soir sur le parvis de l’Hôtel de Ville, pour manifester leur attachement aux valeurs de la République, mais aussi pour les défendre, et ce sans répit et sans amalgame. Et ils étaient très nombreux à avoir répondu présent à cette invitation, qui donna non pas lieu à une minute de silence, mais à instant de recueillement en hommage aux victimes des attaques perpétrées par des terroristes de l’Etat islamique, des actes que le maire a qualifié comme étant « d’un archaïsme et d’une barbarie insoutenable ». « 313 jours se sont écoulés depuis le dernier rassemblement de ce type, au mois de janvier. Aujourd’hui, nous vivons des heures tragiques, pour notre pays et notre ville. Nous devons donner à nos dirigeants et parlementaires la force nécessaire pour faire face à cette épreuve, car une nation n’est grande que quand la cohésion nationale se tient droite » a poursuivi le premier magistrat, entouré des autres élus déodatiens. Il ajouta ensuite « que puis-je faire, moi, nous, pour que notre pays aille mieux ? On ne peut pas se contenter de penser si peu à des événements comme cela et d’en tirer des conclusions hâtives et dangereuses. Ces événements doivent nous inciter à regarder l’autre non pas comme un ennemi, mais comme un proche. La laïcité a été frappée au coeur vendredi soir, et notre capacité à vivre ensemble a été remise en cause. En conséquence, nous devons faire preuve de responsabilité et de fermeté ». « Il y aura un avant et un après 13 novembre 2015. Ce jour est le début d’une ère nouvelle, et il appartient à nous tous que cette ère ne soit pas celle de la terreur, mais d’une nouvelle fraternité » a finalement affirmé David Valence avant d’entonner la Marseillaise, chantée à l’unisson par l’assemblée.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.