Search
lundi 25 juin 2018
  • :
  • :

« No Hay Camino, but the Sky » présentée ce matin aux Lunévillois de l’institution « Les Arcades ».

image_pdfimage_print

Inaugurée lors du 26ème Festival International de Géographique, « No Hay Camino, but the Sky », littéralement « Il n’y a pas de chemin, mais le ciel », est le titre de l’exposition photographique de Jean-Yves Camus installée jusqu’au 29 novembre prochain au sein de l’espace d’exposition temporaire du musée Pierre-Noël. Accompagnée d’un livre édité aux Editions ARP2 et d’un texte d’Antonio Guzman, elle se compose de 12 grands formats de paysages et d’une centaine de clichés de type « Polaroïd » portant sur l’Australie. Des grands formats dénués de cadres et directement collés sur les murs et parois, afin que le public puisse « les regarder comme s’ils regardaient à travers une fenêtre », selon les mots de l’artiste plasticien nancéien, qui présenta ce vendredi matin son travail à une vingtaine de personnes du centre d’accueil thérapeutique à temps partiel « Les Arcades » de Lunéville. Une présentation qui donna également lieu à un temps d’échanges, durant lequel Jean-Yves Camus expliqua notamment la genèse de « No Hay Camino, but the Sky ». C’est lors d’un voyage en Australie, où était présentée sa précédente exposition, intitulée « Landscapes. Territoires rêvés », qu’il eut l’idée d’immortaliser certains paysages et scènes de vies de ce vaste pays d’Océanie. Il a également joué sur la chromie de ses images, certaines d’entre elles étant par exemple teintées de rouge, en rapport aux couleurs du drapeau aborigène, composé de noir, de rouge et de jaune.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.