Search
mardi 24 oct 2017
  • :
  • :

Temps d’échange autour des risques à domicile à la résidence Le Parc.

Un Sénior sur 3 chute chaque année. Des chutes pouvant entraîner de graves conséquences : limitation de la mobilité, perte de confiance en soi, diminution des activités de la vie quotidienne ou mise en péril du maintien à domicile. C’est pour sensibiliser sur ce sujet que Sandrine et Cendrine, conseillères en Economie Sociale et Familiale au CCAS déodatien, sont intervenues ce lundi à la résidence Le Parc, après une récente visite à la résidence Alsace. Car il faut savoir que chacune des pièces d’une maison comportent des risques, envers lesquels les Séniors sont particulièrement vulnérables. L’éclairage est-il suffisant ? Les sols et revêtements de sols sont-ils en bon état ? Les portes et volets sont-ils difficiles à manoeuvrer ? Les marches des escaliers sont-elles régulières ? La baignoire ou la douche de la salle de bain sont-elles facilement accessibles et équipées de barres et tapis antidérapants ? Autant de questions que les 2 intervenantes ont soulevé cet après-midi. Mais leur venue au sein de la structure d’accueil pour personnes âgées ne se limitait pas à cette seule sensibilisation, puisqu’elles ont également présenté le CCAS, ses actions, telles que les primes d’aides aux travaux Primah et Handiprimah, ainsi que les divers aspects lui étant liés. A travers ces moments d’échanges organisés pour la première fois cette année, elles ont ainsi assuré le lien entre les résidents et le CCAS, qui oeuvre à favoriser le développement et le maintien du lien social. A l’avenir, il n’est par ailleurs pas exclu qu’elles interviennent dans d’autres établissements similaires, car les retours de leur précédente visite à la résidence Alsace furent très positifs.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *