Search
mercredi 17 jan 2018
  • :
  • :

Union Pour Saint-Dié : « nous sommes d’ardents défenseurs du vivre ensemble ».

image_pdfimage_print

Souhaitant à l’origine s’entretenir au sujet du débat d’orientation budgétaire, le conseil d’administration d’Union Pour Saint-Dié, au regard des tragiques événements survenus vendredi dernier, s’est exprimé sur les récentes propositions faites par le président de la République François Hollande. « Il aurait été indécent d’aborder le débat d’orientation budgétaire, un sujet bien léger par rapport aux tristes événements de la semaine passée, envers lesquels nous avons été très touchés » affirme Serge Vincent, chef de file du groupe politique déodatien. Ces propositions, elles concernent la sécurité des Français. « Nous avons droit à cette première liberté, celle d’être en sécurité, et ce quel que soit le lieu d’habitation. Nous sommes conscients que de tels événements pourraient également se produire en Province » continue l’élu, tout en rappelant la nécessité « de ne pas tomber dans la psychose ». La première des 2 propositions avancées par le chef d’Etat cette semaine s’adresse aux maires, puisque ces derniers pourront, s’ils le souhaitent, équiper leur Police Municipale de gilets pare-balles et d’armes à feu provenant du stock de la Police Nationale.

Après une longue réflexion menée mercredi soir et au vu des circonstances, les membres d’Union Saint-Dié s’y montrent plutôt favorables, avec cependant « beaucoup de réserves et de précautions d’usage ». « Nous sommes convaincus que la prévention est le premier garant de la sécurité des citoyens, mais des circonstances exceptionnelles impliquent des mesures exceptionnelles. A Saint-Dié-des-Vosges, les policiers municipaux ne sont pas encore prêts à être armés, mais sur la base du volontariat, et avec les gardes-fous que sont la formation, l’encadrement et le suivi, cette mesure est envisageable » poursuit Serge Vincent, qui estime par ailleurs que cela « permettrait d’éviter le recours à l’autodéfense ». La seconde proposition du président de la République, qui est de renforcer les effectifs de la Police Municipale et de la Police Nationale, est également approuvée par les membres du groupe d’opposition. « Oui à la sécurité, mais notre grand souhait, c’est de continuer à vivre ensemble et de continuer à espérer dans notre pays » a conclu en ces mots le porte-parole d’Union Pour Saint-Dié.

J.J.




Une réaction sur “Union Pour Saint-Dié : « nous sommes d’ardents défenseurs du vivre ensemble ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *