Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Les Vosgiens ont brillé en ski de fond !

image_pdfimage_print

Un dimanche faste en résultats pour le ski de fond vosgien. Retrouvez l’ensemble des performances ci dessous.

Ecrit par David Jeangeorges.

Au niveau international, en Autriche, la seconde étape de la FIS Wordloppet Cup, l’équivalent de la coupe du Monde des longues distances, a souri aux Français ce dimanche. Ils ont fait coup double avec les succès de Bastien Poirrier et d’Aurélie Dabudyk.

01

Bastien Poirrier.

Sur ce marathon de 42 km en skating, le fondeur du Team Gel Interim Rossignol s’est imposé au sprint devant deux adversaires du Haute-Savoie Nordic Team, Ivan Perrillat et Loic Guigonnet.

« J’ai perdu le sprint vendredi lors de la petite course d’ouverture en ville mais ce dimanche, j’ai été très fort dans les derniers mètres. Sur un parcours de repli, pas très dur, on est resté groupé jusqu’à la fin, personne n’a réussi à partir surtout avec le vent de face. Nous avions vraiment de bons skis et les traces étaient parfaites. Aussi, cette course a été très agréable » a confié Bastien Poirrier qui prend la tête du classement général Wordloppet Cup après sa 5e place à la Foulée Blanche lors de la première étape une semaine plus tôt. « Maintenant, avec l’ensemble du team Gel Intérim-Rossignol, nous partons directement à la Marcialonga dans le Val di Fiemme ».

Au total, six Français rentrent dans les dix premiers avec au pied du podium Benoît Chauvet 4e, Candide Pralong 6e, le Vosgien Adrien Mougel (La Bressaude) 9e et le Chamoniard Mathias Wibault, 10e.

Adrien Backscheider (AS Gérardmer SN), malade, n’a pas pu prendre le départ de la Coupe du Monde à Nové Mesto (République Tchèque) , souhaitons lui un rapide rétablissement et un retour aux affaires sur la Tournée scandinave de février

Au niveau national, 7 Vosgiens dans les 17 premiers au challenge national U14.

Matteo Correia (La Bressaude).

Au Grand-Bornand, les minimes du massif vosgien étaient engagés ce week-end sur le challenge national U14 avec le sprint de biathlon samedi puis une individuel de ski de fond en style classique dimanche. Ils étaient plus de 400 à venir en découdre des différents comités régionaux. Autant écrire que la relève vosgienne a brillamment honoré cette échéance.

Chez les filles, Coline Schweitzer (SC Ranpach) signe le meilleur résultat des Vosgiennes, en prenant la 11e place devant sa camarade de club Emilie Jaeggy 15e. Elles se placent respectivement à 32 et 40 secondes de la tête dans des courses très disputées, à coups de seconde. Elles emmènent dans leur sillage Paola Ponta 20e et Clémence Didierlaurent 21e, toutes deux du SC Vagney-Rochesson. Si bien que quatre filles du massif vosgien rentrent dans les 30 premières.

Chez les garçons, les Vosgiens ont frappé plus fort encore. Ils placent 7 des leurs dans les 17 premiers. A commencer par la victoire de Matteo Correia (La Bressaude). Il s’impose avec une avance de 7 secondes sur deux concurrents du comité du Dauphiné. Mario Poirot (AS Gérardmer SN) termine 6e à 22 secondes, Mathurin Vauthier (AS Gérardmer SN) 11e à 36 secondes, Matteo Remy La Bressaude) 12e à 38 secondes, Julien Hergott (SC Ranspach) 15e à 54e secondes, Valentin Lejeune (AS Gérardmer SN) 16e et Louis Chantereau 18e (La Bressaude) à 58 secondes.

Ce beau résultat d’ensemble vient quelque peu rassurer les cadres des deux versants du massif alors que le début de saison a été compliqué par l’absence de neige dans le massif vosgien.

Au niveau national, Guillaume Lalevée en tête de cordée au marathon des Belles-Combes dans le Jura.

Pour la plupart, les leaders régionaux sont allés courir ce dimanche  » Les Belles Combes », qui propose chaque année une traversée des Hautes-Combes du Jura. Course en style classique sur deux distances (marathon et semi), c’est l’une des dix épreuves du Matrathon Ski Tour, les principales du calendrier national.

Jérémie Milleraud, de Gap-Bayard, a fait cavalier seul sur le marathon de 42 km. Il s’impose avec une avance de deux minutes devant le Savoyard Bastien Buttin.

Vainqueur de la dernière édition de l’épreuve en 2014, le Vosgien Guillaume Lalevée (Basse-sur-le-Rupt SN) termine cette fois à la 12e place. Il a malheureusement été trahi par un tracé litigieux à un moment du parcours comme d’ailleurs la Tchèque Karolina Bicova qui aurait dû gagner la course chez les féminines.

« Je suis déçu car je perds entre 6 et 7 minutes » confiait Guillaume Lalevée qui a réussi à revernir sur tous les Vosgiens devant avant de les déposer dans l’emballage final. « C’est rassurant sur mon état de forme mais je suis frustré par le résultat, je pouvais rentrer dans les sept premiers ». Il devance les Bressauds Igor Cuny 14e et Vincent Mougel 16e alors que Nicolas Krempp (ASPTT Strasbourg) a dû renoncer, victime dune élongation.

Quant aux dames, la Jurassienne Chloë Blanc s’est imposée devant Karolina Bicova. Pour sa part, Caroline Finance (SC Oberhaslach) finit à la 7e place.

De son côté, la Vosgienne Anne-Laure Cuny (La Bressaude) a préféré courir le semi-marathon afin de se préserver pour la Nordique des Crêtes. Un choix gagnant puisqu’elle l’a emporté sur un écart de plus d’une minute.

Au niveau régional, les juniors au pouvoir à la Journée du Souvenir au Rouge-Gazon.

03

Le départ de la course des masculins.

C’est en petit comité que s’est disputée la traditionnelle Journée du Souvenir organisée par les bénévoles du ski-club Saint-Maurice-sur-Moselle ce dimanche au Rouge Gazon. Enlevez les minimes retenus par leur challenge national et l’élite vosgienne des seniors engagée sur des courses nationales, seulement 45 concurrents sont classés sur une neige transformée. Il faut dire également que l’épreuve ne comptait pour aucun des challenges habituels et que certains avaient préféré courir le biathlon régional de la veille à La Bresse.

On attendait Jérôme Fussner (Skieurs du Tanet) aux avant-postes mais en méforme, il avait choisi de renoncer. De sorte que la bataille tourna rapidement au duel entre les juniors du SC Ranspach, Clément Christmann et Gaël Epp.

« Avec Gaël, on s’est retrouvé assez vite tout seuls devant. On a pris les relais et dans le dernier tour, à la sortie d’une bosse, je suis arrivé à faire un petit tour et à garder l’écart » confiait Clément Christmann. Cette première victoire de la saison avec les seniors savourée, il se tournait vers le week-end prochain. Où le citoyen de Mitzach abattra une carte capitale lors des championnats de France à Autrans. « Mon début de saison a été mitigé. D’un côté, je suis content d’être parti en coupe d’Europe mais je n’ai pas encore rempli mon objectif d’aller aux Mondiaux juniors. Il reste encore une place sur cinq à aller chercher à Autrans car les quatre autres qualifiés sont déjà connus ».

Sa fraîcheur et son aisance de la fin de course l’ont en tout cas rassuré sur son état de forme « ça commence à revenir mais je n’avais pas été assez performant pour faire mieux alors que j’ai fait une bonne partie de la préparation avec l’élite française. J’ai, en effet, été repris au sein des groupes nationaux » analysait l’élève d’Olivier Michaud, son entraîneur chez les Tricolores, et de Jérémy Weibel, celui de son club de Ranspach.

Devancé de 13 secondes, Gaël Epp a dû s’incliner devant le finish de con camarade de club. Il a bien tenté de planter quelques banderilles auparavant mais en vain. « C’était une piste qu’on ne connait pas trop avec des changements, des grosses bosses et des longs plats descendants. On se relayait avec Clément Christmann et j’ai essayé de partir une ou deux fois. Quand il a accéléré, il a pris l’avantage dans le long plat descendant, je m’attendais qu’on retourne au fond au de la piste mais le tracé coupait avant ». Plus que du résultat, le Ranspachois se réjouissait de son allant retrouvé : « On était en forme tous les deux, c’est ce qui compte avant les championnats de France. Mon début de saison a été trop délicat pour espérer les Mondiaux. Mon seul objectif maintenant, c’est d’aller sur une coupe des Alpes avant la fin de l’hiver et de remonter d’un échelon dans la hiérarchie. Je reviens d’un début de saison difficile, c’est déjà bien ».

Christmann et Epp, les deux noms faisaient la une du ski régional dans les années 80-90, à travers leurs pères, Claude Christmann et Dominique Epp, tous les deux en biathlon. Trente ans plus tard, les chromosomes de la réussite ont rebondi d’une génération.

Si deux juniors de 20 ans se taillent la part du lion, le podium est complété par un glorieux « ancien ». A 39 secondes du vainqueur, Olivier Miclo (Skieurs du Tanet) s’est rappelé au souvenir de tous, en creusant l’écart sur le reste de la meute, rejetée à 1 minute 44.

Chez les féminines, Marion Colin, la Vosgienne expatriée à La Féclaz, n’avait pas de rivale à sa taille ce dimanche.  Elle s’impose avec une confortable avance de 2 minutes 42 sur la Ranspachoise Aurélie Jaeggy devenue Aurélie Géhin depuis son mariage avec le biathlète Damien Géhin. Elle renouait ce dimanche avec la compétition comme d’ailleurs la Vosgienne Yolande Boissonnet (Cornimont), troisième. Le ski conserve, c’est bien connu !

Tous les résultats en cliquant ici.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *