Search
dimanche 28 août 2016
  • :
  • :

Les agriculteurs expriment leur mécontentement dans les rues déodatiennes.

image_pdfimage_print

Mécontentement_Agriculteurs_02

Crédits photographiques et informations : Gilou.

Aux alentours de midi, une file d’une quinzaine tracteurs a traversé les rues du centre-ville déodatien, encadrée par la Police Nationale. Les imposants véhicules se sont finalement arrêtés devant l’Hôtel de Ville, bloquant complètement la circulation sur une partie de la rue Stanislas. A travers cette action, le groupement d’agriculteurs BCBG – pour Bruyères, Corcieux, Brouvelieures et Gérardmer – et de la La Chapelle en Meurthe-et-Moselle affichait son mécontentement quant aux prix du lait et de la viande. Les exploitants revendiquent notamment une revalorisation du prix du lait, de l’ordre de 40 à 50 centimes par hectolitre, sachant que les producteurs français sont actuellement payés environ 300 euros pour 1000 litres. Les représentants agricoles vosgiens et meurthe-et-mosellans dénoncent également les marges perçues par les distributeurs, jugées trop importantes.

Accompagné de son directeur de cabinet Patrick Schmitt, le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence est allé à la rencontre des manifestants, puis s’est ensuite entretenu en mairie avec 4 d’entre eux, dont leur porte-parole Victorien Lambert. « Le producteur doit effectuer non pas 35 heures hebdomadaires, mais 60 à 70 heures pour ne serait-ce que pouvoir rembourser les emprunts et se mettre en conformité » déplore ce dernier, avant d’ajouter qu’« il n’y a qu’en France que l’on voit telle situation, car les autres pays européens aident et assistent les exploitants ». Se disant à l’écoute des revendications exprimées ce mercredi par les agriculteurs, David Valence assure suivre ce dossier de près. Il s’est par ailleurs formellement engagé à rencontrer des élus du département, de la région et de l’Etat afin de faire avancer les choses. Après cette entrevue, les agriculteurs sont remontés sur leurs tracteurs et ont repris la route en direction de grandes surfaces du secteur.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *