Search
vendredi 15 déc 2017
  • :
  • :

Le pacifisme d’Yvan Goll bientôt mis à l’honneur à La Nef.

image_pdfimage_print

Yvan_Goll_01Rendez-vous le vendredi 11 et le samedi 12 mars à La Nef, où les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll feront la lecture de textes et poèmes que Yvan Goll a composé ou traduit au cours de la Première Guerre mondiale, puis lors des premières années de paix retrouvée. Des écrits emprunts de pacifisme et de courage, qui dénoncent également un conflit aussi stupide que meurtrier. Poète reconnu né à Saint-Dié-des-Vosges en 1891, Yvan Goll a vécu à cheval sur 2 cultures, française et germanique, auxquelles s’est ajoutée son origine culturelle juive. Balloté dans une Lorraine alors divisée, il ne rejette pas une langue ou profit de l’autre. Il en va de même pour la culture. Lorsque s’engage la Grande Guerre, Yvan Goll fait le choix de s’exiler. Mais pouvait-il faire autrement ? Se retrouvant à Lausanne au sein d’un groupe pacifiste, il cria son attachement à la paix dans différentes revues : « Die Aktion », « Die Weissen Blätter », ainsi qu’avec les pacifistes français Romain Rolland et Henri Guilbeaux dans « Demain ». C’est à ce moment qu’il adopta le pseudonyme de Yvan Goll. A ce temps de lecture, auquel s’est associé le Conservatoire Olivier-Douchain, et toujours à l’initiative des Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll, il faut ajouter la parution aux éditions Aspect de l’ouvrage « Yvan Goll – Ecrits pacifistes, poèmes et proses 1914-1920 », qui sera disponible en librairie à partir du vendredi 11 mars prochain, au prix unitaire de 25 euros. Souscription possible au prix de 19 euros via une commande à votre libraire, ou directement auprès de l’éditeur pour 22 euros frais de port compris.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *