Search
mardi 17 oct 2017
  • :
  • :

Premier essai concluant pour le « logement solidaire » !

Logement_Solidaire_01

Le CCLAJ – Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes – aide depuis 1991 les jeunes de 16 à 30 ans dans l’accès et le maintien au logement. Installée dans les locaux du CAP Jeunes du quartier Kellermann, l’association propose un accompagnement dans la recherche de logement et d’hébergement, mais aussi dans toutes les démarches qui y sont liées. Le CLLAJ est notamment porteur de la plateforme « Loj’Toît », initiée par le Conseil Régional de Lorraine et visant à faciliter l’accès au logement des jeunes en mobilité professionnelle sur le territoire lorrain. C’est dans le cadre de ce dispositif que le CLLAJ développe depuis peu le concept de « logement solidaire », dans un premier temps sur les secteurs de Saint-Dié-des-Vosges et Gérardmer.

Mais en quoi consiste le « logement solidaire » ? Inspiré à l’origine du principe de logement intergénérationnel, il s’adresse à toute personne possédant une chambre libre et désireuse d’accueillir, de manière temporaire et durant une période définie au préalable, des étudiants ou jeunes en formation en recherche d’une solution d’hébergement provisoire. Les binômes accueillant et hébergeur sont constitués par candidatures, sachant qu’un temps de réflexion est laissé à l’hébergeur et qu’une période d’essai de 2 semaines est également prévue. Pour chaque « logement solidaire », un suivi est de plus régulièrement effectué par Myriam Elmsadder, chargée de développement « Loj’Toît », et la signature d’une convention entre les 3 parties fixe au cas par cas les conditions d’accueil. Au cas par cas, car cette nouvelle action encore en rôdage se veut souple et adaptée aux différentes situations rencontrées.

C’est au mois de novembre denier qu’a débuté le premier de ces logements solidaires, lorsque Thomas Martin, jeune nancéien étudiant en licence A2I – Automatique et Information Industrielle – à l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges, est venu vivre durant quelques mois chez Christine L’heureux, dans sa ferme située à Ban-de-Laveline. La fin de sa formation approchant à grands pas, et avant de regagner sa ville natale pour y effectuer son stage de fin de formation, Thomas est revenu ce jeudi soir sur cette expérience. Une expérience qu’il qualifia de « très positive », tant sur le plan humain que financier. Devant s’acquitter de la modique somme de 15 euros pour 4 nuits d’hébergement hebdomadaires, il disposait sur place de tout le confort nécessaire : cuisine, salle de bain, télévision, accès à Internet… Mais ces quelques semaines furent aussi pour lui l’occasion de découvrir les Hautes-Vosges, à travers une randonnée en raquettes menée par la conseillère régionale sortante ! Très enthousiaste vis à vis de cette initiative, Christine L’heureux loge également depuis le mois de janvier Claire, une jeune femme originaire de Remiremont qui suit une formation d’aide-soignante à Saint-Dié-des-Vosges.

Et pas plus tard que ce lundi, un second « logement solidaire » a débuté à Gérardmer, où une famille accueille à son domicile la jeune Lucille afin qu’elle puisse effectuer son stage au Conservatoire des Espaces Naturels. Enfin, sachez que le CLLAJ recherche actuellement des accueillants pour développer davantage cette action solidaire. Toute personne qui se montrerait intéressée est invitée à se rendre sur http://www.logements-solidaires-vosges.fr/

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *