Search
jeudi 24 août 2017
  • :
  • :

Une reconversion professionnelle en douceur.

Elise_Didier_01

Si Elise Didier suit la voie professionnelle qui est actuellement la sienne, c’est avant tout par passion. Car la vie de cette jeune femme originaire de Saint-Michel-sur-Meurthe se résume à ses passions. Passions des domaines artistiques et culinaires, mais aussi des enfants, de la nature et du sport. Et ses parcours professionnels et privés ne peuvent que l’attester. Après avoir obtenu un Baccalauréat Economique et Social au lycée Jules-Ferry, elle se dirige dans un premier temps vers un DEUG MCC – Médiation Culturelle et Communication – à la faculté de Lettres de Nancy. Poursuivant ses études par une licence en Sciences de l’Education, elle se destine à l’enseignement, en passant – avec succès – le concours de professeur des écoles. S’ensuivent quelques vacations dans différents établissements scolaires. Un jour, alors qu’elle occupait un poste de surveillante dans un lycée déodatien, elle s’imagine ouvrir un salon de thé avec l’une de ses collègues. Une idée lancée un peu par hasard qui a néanmoins fait son petit bonhomme de chemin dans l’esprit de la Déodatienne d’adoption. D’autant plus que les débouchés manquent dans sa spécialité.

C’est ce manque de débouchés qui la décidera à se réorienter, en préparant dans un premier temps un CAP Chocolatier au CFA d’Epinal, puis un CAP Pâtissier en candidat libre. Ces 2 nouveaux diplômes en poche, elle travailla ensuite et durant une année dans une pâtisserie de la rue Thiers. C’est à cette période qu’elle décida de prendre son destin en main, en se lançant dans l’aventure de l’auto-entrepreneuriat, il y a de cela 3 ans. Au travers des « Douceurs d’Elise », elle s’attache à fabriquer des produits gourmands, aussi savoureux que naturels et tous, sans exception, élaborés par ses soins dans son laboratoire personnel. Et la qualité des ingrédients utilisés pour concocter ses chocolats, guimauves, nougats, caramels à tartiner et autres pâtes de fruits, Elise y tient. A titre d’exemple, on ne retrouvera ni colorant ni conservateur dans la pulpe de fruit utilisée. Elle tient également au côté local et vosgien de ses produits, dont l’un d’eux a d’ailleurs obtenu le label « Vosges Terroir », avec une note quasi parfaite. Et si l’un des MOF – Meilleur Ouvrier de France – s’est intéressé de près à ses produits, ce n’est pas par hasard…

Pour l’heure, Elise continue de développer de nouveaux parfums et de nouveaux produits, au gré des envies et des suggestions de ses clients. Et à l’avenir, pourquoi pas devenir maître-pâtissière… et ouvrir un salon de thé. Car finalement, cette idée n’était pas si fantaisiste. En attendant, ses délicieux produits sont à retrouver dans tout le département, chez de nombreux points de ventes ainsi que sur de nombreux salons et marchés, comme celui de Saint-Dié-des-Vosges, où elle y est présente chaque vendredi matin. Quant à ses autres passions, la jeune femme les assouvit dans sa vie privée. Elle officie notamment au sein de l’orchestre la « Lyre Michelloise » ainsi qu’au Conservatoire Olivier-Douchain. Mais que ce soit dans sa vie professionnelle ou privée, Elise souhaite avant tout contribuer au bonheur des gens, « avec mes très modestes moyens et sans aucune prétention ».

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *