Search
mercredi 22 février 2017
  • :
  • :

Selon Mgr Marc Stenger, un monde meilleur est à construire.

image_pdfimage_print

Mgr_Marc_Stenger_01Suite à la parution de l’encyclique « Laudato si » du pape François, et suite à la conférence internationale de la COP21, l’évêque de Troyes Monseigneur Marc Stenger, également président de « Pax Christi France » et responsable au sein de l’épiscopat français questions touchant à l’écologie et à la sauvegarde de la création, s’est rendu dernièrement à Saint-Dié-des-Vosges. Devant un auditoire venu nombreux, il présenta vendredi dernier au musée Pierre-Noël l’encyclique de l’actuel pape. Invité par la paroisse déodatienne, il s’est appliqué à montrer en quoi ce texte s’adresse en premier lieu aux chrétiens, mais aussi à tous, c’est à dire à tout homme de bonne volonté, qu’il soit politique, économiste, responsable d’association écologique, élu ou simple citoyen. Car la gravité de la situation dans laquelle se trouve notre planète nécessite une prise de conscience individuelle, collective et internationale. Mais bien qu’il y ait urgence, « la sauvegarde de la maison commune » est néanmoins possible. Mais cela implique de ne pas rester les bras croisés, et seules une conversion dans nos modes de vie, une plus grande solidarité entre les peuples ainsi qu’une réelle volonté de partage peuvent assurer un avenir à notre planète. « C’est une question de justice envers les plus pauvres et les générations futures. C’est une espérance en un monde meilleur, toujours à construire » estime Mgr Marc Stenger.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *