Search
mercredi 13 déc 2017
  • :
  • :

Le Centre Hospitalier Saint-Charles mobilisé pour la journée nationale de l’audition.

image_pdfimage_print

Journée_Audition_01

« En France, seulement 15% des personnes devant être appareillées portent un appareil auditif. Cela est dû au prix de ces derniers, mais aussi de l’image qu’ils renvoient » affirme Fabien Vuccino, l’un des 4 audio-prothésistes déodatiens qui se sont mobilisés aujourd’hui pour la journée nationale de l’audition. A tour de rôle, ils ont rejoint le stand d’information et de sensibilisation installé toute la journée dans le hall d’accueil du Centre Hospitalier Saint-Charles. Animé par Alice Niclou, Rachel Paille et Jean-Yves Bejot, respectivement stagiaire audio-prothésiste et infirmiers, ce stand avait avant tout un but d’information et de prévention quant aux risques de perte d’audition. Autour du slogan « Nos oreilles, on y tient », il permettait aux professionnels de l’audition présents d’échanger avec les visiteurs et de les renseigner, tout en proposant un test de dépistage auditif. A ce sujet, il faut savoir que le Centre Hospitalier déodatien effectue un dépistage néo-natal depuis l’année 1997, étant de fait précurseur au niveau national. Et dans le monde bruyant qui est le notre, il est important de préserver et protéger efficacement ses oreilles. Lors de concerts ou en boîte de nuit bien entendu, mais également tous les jours, en évitant par exemple d’écouter de la musique au casque à volume trop élevé, ou en portant une protection auditive en coupant du bois à la tronçonneuse. Car les 2 principaux facteurs de perte auditive sont l’intensité sonore ainsi que la durée du bruit. Et lorsqu’apparaissent les acouphènes et sifflements, il est parfois trop tard…

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *