Search
samedi 21 oct 2017
  • :
  • :

La CGT exige le retrait de la « loi Travail ».

« 30 ans maintenant que les Gouvernements successifs nous assènent les mêmes discours, culpabilisateurs, mensongers et insultants pour les travailleurs, retraités ou privés d’emploi. Avec la loi « travail », un nouveau cap est franchi, le Code du travail et les droits collectifs des salariés seraient un frein à l’emploi ». Ces phrases sont le préambule d’un tract émis par l’Union Départementale des Vosges de la CGT, que 6 de ses adhérents distribuaient ce matin aux automobilistes de la zone Hellieule 2. Car c’est aujourd’hui, en ce 9 mars 2016, que le projet de loi El Khomri de réforme du code du travail devait être présenté en conseil des ministres. Entre temps, cette présentation a été reportée au 24 mars prochain. Mais les syndicats de salariés et organisations de jeunesse, qui avaient avaient appelé à manifester ce mercredi contre ce texte contesté même au sein du Parti Socialiste, ont toutefois maintenu leur mobilisation.

A travers cette action matinale, pour laquelle ils étaient aidés par un syndiqué FO, ils souhaitaient avant tout informer le plus grand nombre sur ce projet de loi, « pour que tout le monde ait le même niveau de connaissance quant à cette loi, qui n’est ni plus ni moins que la première étape de la destruction du monde du travail ». C’est en tout cas ce qu’affirme la secrétaire de l’UD de la CGT Delphine Rouxel, présente ce mercredi à Saint-Dié-des-Vosges. Toujours selon elle, « avec cette loi, les garanties collectives disparaissent, sachant que nous sommes actuellement dans un contexte où les négociations avec le patronat sont très difficiles ». « Aujourd’hui est le premier épisode d’une mobilisation qui se poursuivra jusqu’au 31 mars et au-delà » assure enfin Delphine Rouxel. Le 31 mars, les 7 syndicats que sont la CGT, FO, FSU, Solidaires, l’Unef et pour les lycéens l’UNL et la FIDL, descendront dans les rues françaises pour réclamer le retrait pur et simple du texte de loi.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *