Search
mercredi 17 jan 2018
  • :
  • :

Une rencontre autour du dispositif « Embauche PME » par le Rotary Club.

image_pdfimage_print

Rassemblant plus de 35 000 clubs répartis dans près de 200 pays et régions géographiques, le Rotary International est historiquement le premier « club service » créée au monde.

Présidée par Françoise Briantais, sa section déodatienne a organisé hier soir à la Tour de la Liberté une rencontre-débat portant sur le thème de l’aide à l’embauche PME, mise en place dans le cadre des mesures d’urgence pour l’emploi. Etaient réunis à l’occasion de ce rendez-vous des chefs d’entreprise du secteur, de même que le maire de Saint-Dié-des-Vosges et conseiller régional David Valence, l’adjointe à l’Animation du centre-ville Marie-José Loudig, le conseiller départemental Roland Bedel, le député et vice-président du conseil régional Gérard Cherpion ainsi que la sous-préfète et secrétaire générale de la Préfecture des Vosges Claire Wanderoild. Après les présentations, le premier des 4 intervenants du soir, le responsable de l’unité territoriale des Vosges de la DIRECCTE – Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi – François Merle revint brièvement sur la situation de l’emploi dans les Vosges et sur le bassin de Saint-Dié-des-Vosges.

Depuis le début de l’année et dans les 2 cas, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a ainsi légèrement baissé. Avec 21 750 demandeurs pour le département des Vosges et 6214 pour le bassin déodatien selon les derniers chiffres, leur nombre a respectivement diminué de 370 et 99 personnes par rapport à début 2016. Et depuis le 18 janvier dernier, date à laquelle le président de la Republique François Hollande annonça ce dispositif, 714 aides à l’embauche PME ont été reçues dans le département. Mais en quoi consiste ce nouveau dispositif ? Concrètement, à partir du 18 janvier et jusqu’au 31 décembre 2016, les embauches réalisées par les PME bénéficient durant les 2 premières années du contrat d’une prime trimestrielle de 500 euros, ce qui représente au total 4000 euros. Cette prime est versée pour les salaires jusqu’à 1,3 fois le SMIC et est cumulable avec l’ensemble des autres dispositifs d’aides déjà existants. Destinée à favoriser l’embauche, elle bénéficie aux PME de moins de 250 salariés et s’applique aux CDI, CDD supérieurs ou égaux à 6 mois, aux passages de CDD à CDI ainsi qu’aux contrats de professionnalisation supérieurs ou égaux à 6 mois. Pour en faire la demande, il suffit de se rendre sur http://www.travail-emploi.gouv.fr/embauchepme/

Autre dispositif intéressant présenté hier soir, l’aide TPE jeune apprenti, dont le but est d’aider les entreprises de moins de 11 salariés avec un forfait de 4400 euros lors de la première année du contrat d’apprentissage d’un jeune âgé de moins de 18 ans. Après l’évocation des exonérations de charges pour les entreprises par la directrice de l’URSSAF Meuse Isabelle Spagnol, puis des services de Pôle Emploi mis à disposition des employeurs afin de faciliter leurs recrutements par Agneszka Guiter, responsable entreprise à l’agence déodatienne de Pôle Emploi, cette rencontre consacrée à l’emploi fut suivie d’un vin d’honneur offert par le Rotary Club.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *