Search
lundi 20 nov 2017
  • :
  • :

L’association de défense de la cause animale ARGOS devient ADAE et s’est fait le relais de L214 Ethique & Animaux.

ADAE_L214_03

L’association déodatienne de défense de la cause animale ARGOS a été récemment rebaptisée ADAE – Association pour la Défense Animale dans l’Est – par ses membres.

Effectif depuis le 29 juillet, ce changement d’appellation « était devenu absolument nécessaire pour éviter toute confusion avec d’autres mouvements », comme l’a expliqué sa trésorière Caroline Abate, présente samedi après-midi rue Thiers pour relayer avec une dizaine d’autres membres d’ADAE le travail d’enquête mené ces dernières années par l’association L214 Ethique et Animaux. Créée au cours de l’année 2008, L214 doit son nom à l’article L214-1 du Code Rural, qui stipule que « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Sur son site Internet, l’association précise à ce propos que « pour l’heure, cet article n’a été sérieusement pris en compte ni dans les pratiques ni dans le droit ». Se préoccupant des animaux utilisés dans la production alimentaire, en révélant notamment au public leurs conditions d’élevage, de transport de pêche et d’abattage, L214 se donne pour mission de rendre compte de la vie réelle des animaux destinés à être mangés.

Et l’envers du décor des abattoirs et autres élevages de poules pondeuses fait très souvent froid dans le dos : brutalité, violences infligées quotidiennement, animaux mal étourdis puis pendus à une patte pour être ensuite égorgés encore conscients, cochons gazés… la liste est longue et certains abattoirs certifiés « Bio », comme celui du Vigan, sont eux aussi concernés. A la suite d’enquêtes ayant mis en lumière ces pratiques abusives, les abattoirs concernés ont fait l’objet d’une fermeture administrative temporaire. Pour reprendre leurs activités quelques temps plus tard sans que rien n’ait réellement changé. Une commission d’enquête parlementaire a toutefois été mise en place. Par ailleurs, afin de renforcer les chances que cette commission d’enquête aboutisse à des améliorations concrètes pour les animaux, L214 a mis en place une pétition accessible ici.

C’est précisément pour interpeller les passants déodatiens sur la manière dont sont traités les animaux destinés à être mangés dans de nombreux abattoirs et élevages français, au moyen notamment de tracts et de grandes pancartes sur lesquelles on pouvait par exemple y lire « Fermons les abattoirs », que les membres d’ADAE s’étaient mobilisés en ce samedi estival. Comme à leur habitude, les défenseurs de la cause animale souhaitaient à travers cette nouvelle action sensibiliser et informer le public avec une démarche pédagogique et ouverte au dialogue, et ce sans aucune forme de culpabilisation. « Nous sommes heureux de travailler avec L214, car c’est une association qui est à nos yeux exemplaire et bienveillante » ajoute Caroline Abate qui, comme les autres membres d’ADAE, sera de retour sur l’artère principale déodatienne pour d’autres actions similaires dans les semaines et mois à venir.

J.J.




9 réactions sur “L’association de défense de la cause animale ARGOS devient ADAE et s’est fait le relais de L214 Ethique & Animaux.

  1. pop

    « fermons les abatoirs »???? bah wouais tiens et broutons de l herbe comme les moutons …dites au tigres et au lions de de devenir vegetariens aussi

    répondre
    1. Mike

      C’est quoi ce commentaire ? je vous rappelle que l’homme est omnivore c’est à dire qu’il a le choix de manger ou pas de la viande qui n’est pas une absolue nécessité !

      répondre
      1. pop

        c est quoi ce commentaire ?? je vous rappele qu etre omnivore c est manger de tout donc de la viande et si on ne mange plus viande ou poisson , on devient vegetosore donc on est plus omnivore…donc etre omnivore la viande fait partie de notre alimentation…

        répondre
    2. Hélène cholley

      Je suis végétarienne mais je ne broute pas d’herbe. Mais vous, chassez vous comme un tigre en tuant la proie de vos propres mains pour la manger crue juste après ?

      répondre
      1. pop

        donc vegetarienne , l homme est omnivore donc tu doit etre carencé quelque part , je maitrise le feu depuis longtemps mais je peux tuer un lapin et le depecer et le preparer …
        vegetarien c est des truc de bobo du 21 siecle
        faut rescpecter les animaux ok mais areter vos delires aussi

        répondre
        1. Hélène Cholley

          Pour le truc de bobo, c’est un peu raté pour moi. J’avais 7 ans quand j’ai décidé d’arrêter de manger des animaux, j’en ai 45 aujourd’hui. Ce n’était pas du tout fashion à l’époque. Concernant les carences, je n’en ai jamais eu aucune et ma fille non plus (son père était medecin et nous avons effectué les tests suite aux remarques de personnes comme vous mais tout était parfait)

          répondre
          1. pop

            pourquoi les hommes prehistoriques se sont fait chier a chasser le mamouth alors qu il aurait pu tranquilement brouter de l herbe…

          2. Hélène Cholley

            Sans doute parce que c’étaient des hommes car les femmes, elles, étaient à la cueillette….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *