Search
vendredi 20 oct 2017
  • :
  • :

Le prochain spectacle de la compagnie « Danse avec mes Roues » en pleine ébauche.

Stage_On_Dit_Danse_04

La compagnie « Danse avec mes Roues » a vu le jour au cours de l’année 2010.

Cette troupe de danse a comme particularité de réunir en son sein des personnes valides à des personnes polyhandicapées, accueillies au sein de la Maison du XXIe siècle et de la Maison Mosaïque, mais aussi des personnes du SAMSAH – Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adulte Handicapé – et de l’APF – Association des Paralysés de France. La compagnie organise notamment des stages « On dit danse » à la Maison Mosaïque, qui ont comme but de transmettre la passion de la danse à des personnes en situation de handicap n’ayant d’ordinaire peu – voire pas – l’opportunité de s’épanouir à travers la culture et l’Art. Ces moments permettent en outre à ses participants d’effectuer un important travail de mémoire corporelle. C’est dans ce cadre que 13 danseurs de « Danse avec mes Roues » ont commencé à se pencher, en cette troisième semaine de décembre, sur l’écriture et la chorégraphie de leur troisième spectacle de danse contemporaine, sous l’oeil avisé de Marie-France Roy de l’association « Résonnance ».

Après avoir participé à l’une de ses formations en avril dernier, les professionnelles de la Maison du XXIe siècle et de la Maison Mosaïque de « Danse avec mes Roues » ont souhaité travailler avec la chorégraphe et pédagogue angévine pour ce nouveau projet, dont la version finale découlera de 2 semaines de création. Cette semaine, c’est donc une première esquisse du successeur du « Voyageur Immobile », le précédent spectacle de la compagnie, qui a été dressée durant 4 jours, à raison de 5 heures de travail de recherche et de composition journalier. « A l’origine j’avais comme idée un bal, mais ce spectacle prendra plutôt la forme d’un bal extérieur avec un banc. Il comportera beaucoup de duos, de trios et de chorégraphies de groupe » explique ce mercredi matin Marie-France Roy, qui tient à adopter avec les personnes en situation de handicap la même approche pédagogique qu’avec des personnes valides, « car les fondamentaux sont les mêmes. Je me suis déplacée à Saint-Dié-des-Vosges pour travailler sur l’artistique avant tout ».

Et Virginie Pantigny, professionnelle à la Maison du XXIe siècle et danseuse au sein de la troupe, de préciser que « « On dit danse » permet de faire comprendre aux personnes polyhandicapées participantes qu’elles ont du potentiel, mais aussi qu’elles ont une manière propre à elles de bouger, de s’exprimer ». Quant aux danseurs de la compagnie se trouvant en situation de handicap, tous sont unanimes sur l’aspect positif qu’est de découvrir le monde de la danse à travers la création du nouveau spectacle de « Danse avec mes Roues ». « La danse me fait du bien et m’apporte du bien-être. J’aime beaucoup danser » assure Pierre. Même son de cloche pour Appoline, qui se dit être « plus détendue grâce à la danse » et à qui ce projet de spectacle « apporte beaucoup de choses », tandis que pour Juliette, « la danse est pour moi un rêve de gamine. La danse me faisait rêver mais je pensais jusqu’il y a peu que je ne pouvais pas en faire. Finalement, je me suis trompée ». « J’adore apprendre de nouvelles choses et j’adore travailler avec des gens comme Marie-France Roy » précise quant à lui Tony. Marie-France Roy sera par ailleurs de retour au mois de février prochain, afin de terminer la phase de création du spectacle, qui sera présenté pour la première fois au plateau de la Nef les vendredi 24 et samedi 25 février prochains. En attendant, toute l’actualité de la compagnie « Danse avec mes Roues » est à retrouver sur sa page Facebook.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *