Search
lundi 27 mars 2017
  • :
  • :

Vosges – Les communistes exigent l’abrogation de la loi dite Travail.

image_pdfimage_print

17

Dans un communiqué de Sandra Blaise, Secrétaire Fédérale des Vosges du PCF, les communistes exigent l’abrogation de la loi dite Travail. Un communiqué que nous reproduisons ci dessous.

« La loi Travail, c’est la précarité généralisée, les licenciements favorisés, le Code du travail affaibli.

Sans majorité dans le pays, ni à l’Assemblée nationale, le gouvernement Hollande/Valls a dû recourir au 49-3 pour imposer son projet.

Les sénatrices et sénateurs communistes présentent le 11 janvier une proposition de loi visant à l’abroger
et proposent :
• l’adoption d’une loi de sécurisation de l’emploi et de la formation permettant à chaque salarié-e d’alterner période d’emploi et de formation choisie sans perte de salaire et sans passer par le chômage
• la refonte du Code du travail, rétablissant le hiérarchie des normes et garantissant de nouveaux droits aux travailleurs à l’entreprise
• le doublement des effectifs de l’Inspection du travail
• des négociations pour une réduction du temps de travail avec les 32h hebdomadaires pour objectif.
• de faire du CDI la norme et de limiter le recours à l’intérim.

Les communistes vosgiens se feront écho de cette initiative dans tout le département notamment en poursuivant les luttes aux côtés des salariés qui sont déjà bien mis à mal en matière d’emploi dans les Vosges.

A l’occasion des élections présidentielles et législatives, nous serons à l’offensive pour porter la préoccupation de nos concitoyens en matière de conditions, de revenus et de droits attachés au travail. La volonté du Parti Communiste est de continuer à œuvrer au rassemblement et notamment avec des candidats portant l’abrogation de cette loi rétrograde.

La présence d’un groupe communiste au sénat et à l’assemblée est plus qu’utile et même indispensable pour la voix du peuple et pour construire une politique répondant aux aspirations des travailleurs.

Dans les Vosges les communistes mettrons en 2017 toutes leurs forces pour faire élire des parlementaires qui agiront pour une « France en commun ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *