Search
dimanche 24 sept 2017
  • :
  • :

La Galerie 36ème Art accueille l’artiste espagnol Zësar Bahamonte.

Zësar_Bahamonte_Galerie_36e_Art_03

Zësar Bahamonte en plein travail.

La Galerie 36ème Art est de retour en ce mois d’avril, avec un nouveau double projet d’exposition et de fresque.

Cette fois-ci, Romain Duran et Jennifer Fangille accueillent Zësar Bahamonte, après avoir été sollicités par ce dernier il y a quelques mois. Ami de Mantra et Fio Silva, qui ont également exposé et réalisé des fresques murales lors de leur passage en terres déodatiennes (voir ici et ici), le jeune artiste-peintre originaire de Séville s’adonne au dessin dès sa plus tendre enfance, s’inspirant des environnements ambiants et d’un imaginaire foisonnant. Imprégné par le graffiti local, il commence à s’approprier l’espace urbain dès son adolescence pour ne plus le quitter ensuite. Que ce soit dans les rues de villes du monde entier (Bruxelles, Buenos Aires, Mexico, Bogota, Milan, Barcelone, etc.) ou sur papier Fabriano, l’Espagnol donne vie à des personnages hauts en couleurs, aux traits épurés et résolument humains, empreints par un positivisme salvateur en contradiction avec un monde qui, selon lui, perd chaque jour un peu plus en humanité. Formes légères et couleurs vibrantes participent à son discours et laissent apparaître des scènes de danse, de musique et de communion sincère.

Arrivé à Saint-Dié-des-Vosges en début de semaine accompagné de son assistant Julio, Sëzar Bahamonte s’est mis au travail à peine débarqué de l’avion, maniant sans attendre les pinceaux afin de réaliser une imposante fresque murale sur la rive gauche de la Meurthe, du côté du site de l’ancienne piscine municipale et du pôle VirtuReal, sur un mur de 12 mètres de large par 11 mètres de haut perpendiculaire aux salles Saint-Martin. D’ores et déjà terminée ce jeudi, l’imposante oeuvre urbaine, dont une partie de la peinture nécessaire à sa réalisation a été financée par un mécène, constitue la cinquième étape du parcours street-art déodatien. Un parcours initié par la Galerie 36ème Art en partenariat avec la Ville de Saint-Dié-des-Vosges, que Julien Raynaud avait eu l’honneur d’inaugurer au début de l’année 2016 (voir ici).

En parallèle de sa fresque aux tons bleutés, qui représente 2 visages s’entremêlant, Zësar Bahamonte expose une quinzaine de ses oeuvres faites de papier et de peinture acrylique au sein de la galerie de la rue Thiers consacrée au street-art. Cette exposition personnelle, nommée « Allegro ma non troppo », sera à découvrir gratuitement jusqu’au 28 mai à compter de ce samedi 22 avril, date à laquelle se tiendra le vernissage à 19h en présence de l’artiste. Ce même samedi, Zësar Bahamonte animera durant 2 heures un atelier avec des jeunes de l’APIST – Association Pour l’Intégration Sociale des Trisomiques – Saint-Dié, tandis que le samedi suivant, soit le 29 avril, une conférence portant sur le street-art sera donnée de 10h à 12h au foyer de l’ADAPEI. Informations complémentaires sur https://www.facebook.com/association36art/

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *