Search
mercredi 26 juillet 2017
  • :
  • :

Le Foyer de Jeunes Travailleurs affiche un excellent taux d’occupation.

AG_ADHAJ_01

L’Association Déodatienne pour l’Habitat des Jeunes – ADHAJ – a été créée en 1996 et gère depuis 1970 le Foyer de Jeunes Travailleurs de Saint-Dié-des-Vosges.

Tournée vers les jeunes âgés de 16 à 30 ans en situation d’emploi, de formation ou d’études, l’association propose des solutions d’hébergement; des services annexes (restauration, laverie, etc); des conseils et des accompagnements de professionnels qualifiés pour aider aux démarches personnelles, administratives, professionnelles ou encore financières; des animations et des activités de loisirs, conviviales et/ou culturelles; la possibilité de s’impliquer dans la vie de la résidence, mais également sur la ville.

Différentes missions qui ont été rappelées lundi en fin d’après-midi lors de l’assemblée générale de l’ADHAJ. Des assises annuelles auxquelles ont notamment assisté l’adjointe aux Affaires sociales Françoise Legrand, l’adjoint aux Quartiers-villages Nicolas Blosse et la directrice du CCAS déodatien Nathalie Mandra. Dans son rapport moral, la présidente Dominique Chobaut est revenue dans un premier temps sur l’exercice passé.

« L’année 2016 fut un bon cru avec un excellent taux d’occupation, taux qui se répercute sur nos finances et qui nous a conduit à créer début septembre une commission d’attribution des logements. Un représentant du CLLAJ y a participé régulièrement. Je rappelle que depuis 2 ans, nous constatons une hausse des demandes en foyer. C’est le fruit certes d’un travail partenarial avec notamment l’IUT, la Mission Locale, le CLLAJ, l’Ecole de la Deuxième Chance, mais aussi d’une volonté forte des jeunes pour ce type de structure. Le Foyer de Jeunes Travailleurs offre des conditions de prix, une aide au logement dès le premier mois, un préavis de courte durée, un accompagnement socio-éducatif, des locaux pour le sport qu’on ne trouve pas chez un particulier. Mais le FJT, c’est aussi un brassage social, culturel, un lieu de rencontres et d’échanges, des animations diverses et des conseils. Néanmoins les fluctuations d’une année sur l’autre reste pour moi un mystère et il ne faut surtout pas relâcher nos efforts et lier des partenariats forts. »

La présidente s’est ensuite tournée vers le présent et le futur de l’ADHAJ. « Au cours de cette présente année 2017, de petits travaux ont eu lieu. L’ancien bureau du CLLAJ a ainsi été aménagé en salle conviviale pour nos résidents. Les travaux ont été réalisé par SELIA et Vosgelis. En parallèle, les cuisines d’étage ont été équipées d’un four traditionnel grâce à une subvention de la CAF. Et afin d’éviter les nuisances et le squat dans la cour, un portillon a été posé par Vosgelis au Foyer Soleil. Par ailleurs, l’aménagement de la pelouse à l’avant de la résidence se poursuit avec la délimitation d’un potager. Suite au départ de la Mission Locale, une réflexion a été menée avec Vosgelis afin de transformer les bureaux désormais inoccupés en 4 studios. Le projet devrait voir le jour en 2017. En vue de la mise en place du nouveau logiciel SIHAJ, qui permet la gestion du fichier résident, la facturation et l’encaissement, nous avons acheté 4 ordinateurs et un portable. Quant aux demandes de subvention, une inquiétude demeure avec la création de la Grande Région. En effet, car les dispositifs IRELIS ont disparu et nous sommes dans l’attente de dispositifs de remplacement. Même si nos finances sont en redressement nous ne pouvons pas faire l’impasse sur des subventions. Je tiens enfin à remercier nos partenaires pour leur confiance et leur soutien indéfectibles, respectivement les Conseils Régional et Départemental, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges, la CAF, la CPAM, l’État et les dispositifs FONJEP, Aide à la Gestion Locative (AGLS) et la médiation locative (FSL). »

J.J.

AG_ADHAJ_02




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *